Vers de nouveaux essais cliniques de vaccins contre Ebola ?

En Ouganda, où la souche Soudan fait exploser les cas d'Ebola, des essais cliniques de vaccins pourraient débuter "dans les prochaines semaines".

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le
La souche Soudan se propage très vite en Ouganda
La souche Soudan se propage très vite en Ouganda  —  John Wessels / MSF

En proie à un variant relativement rare d'Ebola (dit "souche Soudan"), l'Ouganda retient son souffle. Car les dernières épidémies de la fièvre hémorragique étaient généralement causées par la souche Zaïre. Et on dispose aujourd'hui de deux vaccins, ainsi que de traitements efficaces contre cette lignée d'Ebola. Mais pour la souche Soudan, c'est le néant ou presque. 

La situation est donc urgente. Le directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a annoncé que des essais cliniques de vaccins contre Ebola pourraient débuter dans les prochains jours. "Plusieurs vaccins contre ce virus sont à des stades de développement différents, deux d'entre eux pourraient être utilisés pour des essais cliniques en Ouganda dans les prochaines semaines, en fonction des autorisations réglementaires et éthiques du gouvernement ougandais", a expliqué le patron de l'agence onusienne lors d'une réunion d'urgence contre l'épidémie. 

Un risque de transmission aux pays voisins

Le bilan humain s'élève à ce stade à au moins 19 morts en Ouganda sur 54 cas avérés et 20 probables. Des chiffres auxquels il faut ajouter 660 cas contacts sous "suivi actif". Des professionnels de santé figurent parmi les victimes de ce redoutable virus

Lire aussi : Les pays limitrophes de l'Ouganda en état d'alerte

La propagation de la maladie demande de développer donc des solutions de détection et de traitements efficaces contre la souche Soudan. Car le risque de transmission aux pays frontaliers est "élevé à cause des mouvements entre l'Ouganda et d'autres pays", a estimé l'OMS, dont l'objectif principal est "d'aider le gouvernement de l'Ouganda a rapidement contrôler et contenir cette épidémie, de stopper sa propagation aux districts et aux pays voisins".