Voilà comment reconnaître un furoncle

Certains pensent qu'il s'agit d'un signe de grossesse, alors que d'autres estiment qu'il apporte la richesse. Mais ce qui est sûr, c'est que le furoncle n'est pas un bouton comme les autres. On vous dit tout.

AlloDocteurs Africa
AlloDocteurs Africa
Rédigé le
Le furoncle n'est pas lié à la grossesse
Le furoncle n'est pas lié à la grossesse

C'est un bouton rouge, dur et douloureux. Lui, c'est le furoncle. Si certaines femmes africaines pensent à tort qu'il est synonyme de grossesse, ce "méchant" bouton toucherait davantage les hommes et les adolescents. Causé par le staphylocoque doré, le furoncle est une infection bactérienne d'un follicule pileux, c'est-à-dire la cavité dans laquelle le poil prend sa naissance. 

Ce bouton peut faire son apparition sur plusieurs parties du corps : le visage, le dos, les épaules, la nuque, les cuisses ou les fesses. Mais rassurez-vous, un furoncle bien traité évolue rapidement vers la guérison. Certes, on garde forcément une cicatrice (définitive) de cet invité sur notre peau. Mais il fait rarement l'objet de complications. 

Le développement d'un furoncle

On sait aussi qu'un furoncle se développe en plusieurs étapes : 
-  d'abord, un bouton rouge, douloureux et dur mais sans pus, se forme sur la peau au niveau d’un poil
- il évolue ensuite vers un bouton rouge à tête blanche, contenant du pus (pustule) ; il est chaud et douloureux
- au dernier stade de son évolution, le furoncle se perce ; le pus s'écoule et le follicule pilo-sébacé détruit (bourbillon) est éliminé, laissant un cratère rouge sur la peau. La cicatrisation arrive en 2 semaines en général, mais le furoncle guéri laisse une cicatrice en creux.

Pourquoi on a ces boutons ?

Certains facteurs peuvent faciliter l'apparition de cette infection bactérienne. On peut notamment citer : 
- une transpiration importante
- une hygiène insuffisante
- la présence d’un foyer bactérien chronique à staphylocoque (par exemple au niveau du nez, du périnée, d’une plaie surtout si elle est chronique...)
- le fait d’être en contact avec une personne atteinte d’un furoncle et porteuse de staphylocoque
- un traitement cutané par corticoïdes par exemple dans l'eczéma ou le psoriasis 
- les frictions cutanées lors des sports de contact comme le rugby par exemple ou par des vêtements serrés

Les personnes les plus à risque de furoncles sont :
- les adolescents et les jeunes adultes, majoritairement de sexe masculin (hypersudation et peau grasse)
- les personnes atteintes de diabète ou en surpoids
- les malades déficients immunitaires (VIH, traitement par corticoïdes, traitement par immunosuppresseur...)
- les personnes ayant une anémie par carence en fer

Source : Ameli