Ebola

Ebola

La maladie tient son nom de la rivière Ebola, qui se trouve au nord de la République démocratique du Congo (RDC).

AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le

Définition

La maladie à virus Ebola (autrefois appelée aussi fièvre hémorragique à virus Ebola) est une maladie grave, souvent mortelle chez l’homme. La maladie tient son nom de la rivière Ebola, qui se trouve au nord de la République démocratique du Congo (RDC) où le virus a été identifié pour la première fois en 1976. Ebola se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine. 

Symptômes

La durée d’incubation, c’est-à-dire le temps écoulé entre l’infection par le virus et l’apparition des premiers symptômes, varie de 2 à 21 jours. Tant qu’ils ne présentent pas de symptômes, les sujets humains ne sont pas contagieux. Les premiers symptômes sont une fatigue fébrile à début brutal, des douleurs musculaires, des céphalées et un mal de gorge. Ils sont suivis de vomissements, de diarrhée, d’une éruption cutanée, de symptômes d’insuffisance rénale et hépatique et, dans certains cas, d’hémorragies internes et externes (par exemple, saignement des gencives, sang dans les selles).

Examens

La maladie à virus Ebola peut être difficile à distinguer cliniquement d’autres maladies infectieuses comme le paludisme, la fièvre typhoïde et la méningite. Les méthodes de diagnostic suivantes servent à confirmer que l’infection par le virus Ebola est bien la cause des symptômes : titrage immunoenzymatique (ELISA); tests de détection par capture de l’antigène; test de séroneutralisation; transcription inverse suivie d’une réaction en chaîne par polymérase (RT-PCR); microscopie électronique; isolement du virus sur culture cellulaire.

Traitement

La réhydratation de soutien par voie orale ou intraveineuse et le traitement des symptômes spécifiques améliorent les taux de survie. Alors que le vaccin s'avère très protecteur contre ce virus mortel, deux nouveaux médicaments ont augmenté significativement le taux de survie de patients dans le cadre d’un essai clinique en République démocratique du Congo (RDC). 

Prévention

Si vous habitez dans une zone d'épidémie, il est recommandé de se laver les mains régulièrement à l'eau et au savon. Il faut aussi éviter d'être en contact avec des personnes malades, qui doivent être placés en quarantaine. Si vous pensez avoir été exposé à Ebola, limitez vos contacts rapprochés avec les autres. Ne touchez pas une personne décédée d’Ebola, elle reste très contagieuse.

En Afrique

Les flambées épidémiques d'Ebola au continent ont fait, au total depuis 1976, près de 15.000 morts. La dernière épidémie en date pèse sur la RDC depuis août 2018 et le cap des 2000 morts a été récemment franchi. 

Source : OMS