Au Burkina Faso, le projet MERIEM veut mettre fin à la malnutrition

Le projet MERIEM pour la nutrition existe depuis 2018, mais son coup d'envoi vient d'être donné au Burkina Faso ! Objectif : lutter contre la malnutrition de la mère et de l'enfant pour assurer un meilleur développement.

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le
La malnutrition peut avoir des conséquences irréversibles sur le développement de l'enfant (image d'illustration)
La malnutrition peut avoir des conséquences irréversibles sur le développement de l'enfant (image d'illustration)

Une alimentation équilibrée pour les femmes enceintes et les jeunes mères ! C'est ce que le projet MERIEM de l'ONG GRET souhaite offrir aux femmes burkinabés. Lancé vendredi 4 décembre à Ouagadougou, ce projet innovant vise à informer les populations sur l'importance d'une bonne alimentation pour la mère et l'enfant, particulièrement au début de la vie ! 

Portée par le ministère de la Santé, cette campagne de sensibilisation prendra la forme de projections de films suivis de débats dans 9 quartiers de la ville de Ouagadougou. Des "personnes ressources", leaders religieux, représentants d'associations et autre figures locales seront de la partie pour animer les débats et encourager la participation des populations. Objectif : toucher 10.000 personnes

Un dispositif d'ampleur

Pour faire changer les mentalités, le projet MERIEM ne lésine pas ! En plus des projections-débats , la campagne prévoit aussi la diffusion de spots télé et radio et l’organisation d’émissions interactives sur les chaînes nationales et locales. Enfin un dispositif de conseils personnalisés, envoyé par sms aux jeunes mères ou à leurs époux sera mis en place. 

Cette vaste campagne doit contribuer à atténuer les conséquences irréversibles de la malnutrition qui peuvent survenir pendant la période des 1000 jours : cette période correspond aux deux premières années de vie, les plus importantes pour le développement de l’enfant. Au cours de cette période, le cerveau de l'enfant se développe considérablement, c'est pourquoi les besoins en nutriments sont d'autant plus importants !