Sénégal, Maroc, Algérie, Afrique du Sud... la course à la production de vaccins anti-Covid s'accélère

Alors que la vaccination anti-Covid patine sur le continent, de nombreux pays africains veulent s'imposer en lançant la production de vaccins. L'Afrique veut ainsi oeuvrer pour sa propre sécurité sanitaire.

Badr Kidiss
Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le
Des fioles de vaccins anti-Covid
Des fioles de vaccins anti-Covid

Elle s'accélère. La course continentale à la production de vaccins anti-Covid a pris un nouveau tournant cette semaine, après le lancement de la première usine de fabrication de vaccins à ARNm en Afrique du Sud. Situé au Cap, ce site veut produire des sérums de dernière génération contre le Covid-19 mais aussi d'autres maladies infectieuses. 

L'Egypte fait figure de locomotive africaine. C'est le premier pays du continent à avoir déployé des vaccins "Made in Africa". Le 30 juin dernier, elle a produit 300.000 doses du vaccin chinois Sinovac. Aujourd'hui, elle espère fabriquer "plus d'un milliard" de sérums anti-Covid pour couvrir les besoins nationaux et répondre à la demande continentale. 

L'Algérie et le Maroc se positionnent

L'Algérie fait office de précurseuse nord-africaine avec le lancement, en juillet dernier, de la production du vaccin contre le Covid-19, Coronavac, en partenariat avec la firme chinoise Sinovac. Basée dans la grande ville de Constantine, l'usine peut produire 8 millions de doses par mois. De quoi encourager le pays le plus peuplé du Maghreb à se projeter dans l'exportation de son vaccin vers l'Afrique dans le cadre de l'initiative "Africa-".

Chez le voisin marocain, tout est fin prêt pour la production d'un sérum "made in Morocco". Mohamed VI a lancé ce jeudi 27 janvier le chantier de l'usine SENSYO Pharmatech. Le Royaume entend produire entre 2022 et 2025 "la substance active de plus de 20 vaccins et produits biothérapeutiques, dont trois vaccins contre le coronavirus, couvrant plus de 70% des besoins du royaume et plus de 60% de ceux de l'Afrique", précise l'agence marocaine de presse (MAP). 

Vers une production massive de vaccins anti-Covid au Sénégal ?

Le Sénégal compte aussi s'inviter dans la danse des producteurs africains de vaccins. En juillet dernier, de nombreux pays occidentaux et institutions européennes ont signé un accord avec le Sénégal pour financer l'installation d'une usine de production au sein de l'Institut Pasteur de Dakar (IPD). 

Ce nouveau site ambitionne de fabriquer chaque année jusqu’à 300 millions de doses de vaccins pour toute l'Afrique. Un premier lot de vaccins à ARNm est attendu dès le troisième trimestre de l'année, alors que l'IPD "explore activement des partenariats avec d’autres fabricants de vaccins pour produire d'autres vaccins homologués".