Le Magal devrait rassembler des millions de fidèles
Le Magal devrait rassembler des millions de fidèles

Le Sénégal se prépare pour le Magal à l'ère du Covid-19

A moins d'une semaine de la célébration du Grand Magal de Touba, le Sénégal accélère ses préparatifs pour ce défi sanitaire de taille, alors que le Covid-19 continue de se propager.

Rédigé le

Bis repetita. Comme l’année dernière, l’édition 2021 du Magal sera célébrée dans un contexte de Covid-19, les 25 et 26 septembre prochain. Cet événement religieux annuel rassemble des millions de pèlerins musulmans à Touba, située à 200 km de l'est de Dakar. Pour assurer le respect strict des mesures barrières, le ministre de la Santé et de l'Action Sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a annoncé que 3.500 agents de santé vont être déployés dans la ville religieuse, située dans la région de Diourbel, au centre du pays.      

"Globalement, nous sommes satisfaits et nous pouvons dire que le Magal va se faire dans les meilleures conditions, parce que toutes les dispositions au plan sanitaire sont en place", a-t-il déclaré mardi dernier au terme d’une visite effectuée à Touba. Il a soutenu par la suite que son département a mis en place deux millions de masques au profit des pèlerins.     

Une tendance baissière des cas de Covid-19

Si des craintes pour l’organisation du Magal avaient surgi ces dernières semaines en raison de la circulation du variant Delta dans le pays, la situation épidémique est devenue plus calme. La pandémie de Covid-19 au Sénégal connait une tendance baissière. De toute façon, le porte-parole de la communauté mouride, Serigne Bassirou Abdou Khadr Mbacké, avait déjà fait savoir en fin août que rien ne pouvait empêcher la tenue de cet événement phare marquant le départ en exil de son grand-père, Cheikh Ahmadou Bamba : ‘’Seul le Khalife (général, Serigne Mountakha Mbacké) est habilité à décider de la tenue ou non du grand Magal de Touba’’.

A l'heure où ces lignes sont écrites, le Sénégal recense près de 74.000 cas confirmés de Covid-19, dont au moins 1.845 décès. Mais en parallèle, la vaccination patine. Si plus d'un million de Sénégalais avaient reçu au moins une dose d'un vaccin anti-Covid-19 à la date du 8 août, seuls 3,5 des personnes âgées de plus de 18 ans sont totalement vaccinées.