Qu'est-ce que la "fraise", la nouvelle drogue qui circulerait au Cameroun ?

Surnommée "fraise", une drogue été repérée dans la région de l’Est du Cameroun. Cette découverte intervient dans un contexte de hausse du nombre de jeunes toxicomanes dans le pays.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le
La drogue serait contenue dans les biscuits et circulerait dans les écoles
La drogue serait contenue dans les biscuits et circulerait dans les écoles  —  Capture d'écran vidéo Dailymotion

Une nouvelle drogue circulerait actuellement dans les écoles au Cameroun. Elle est conditionnée sous forme de biscuit et porte le nom de "fraise". C’est le préfet du département du Lom-Et-Djérem, Joseph Oum II, qui a tiré la sonnette d’alarme.

Le 11 novembre, il a publié un communiqué annonçant l’existence de ce nouveau stupéfiant. L’administrateur civil appelle à "la collaboration de tous dans la lutte contre la propagation de cette nouvelle forme de consommation des produits psychotique"

Une drogue déjà connue dans le pays

Dans un article publié en janvier 2020, le site Internet camerounais 237online évoquait "un petit bonbon comprimé que l’on retrouve après avoir consommé le contenu du paquet. Un contenu fabriqué sous plusieurs formes : chocolat, beurre, fraise, orange, cerise, raisin, cacahuète (…) Le fameux bonbon est en réalité de la métamphétamine ou fraise rapide".

La circulation de cette drogue alerte dans un contexte où de plus en plus de jeunes Camerounais sont attirés par les drogues. Selon les chiffres de 2021 du ministère de la Santé publique, la consommation d'alcool, de tabac, de la chicha et d’autres drogues interdites a augmenté en 2020 chez la population jeune. Le gouvernement camerounais annonçait alors son intention de poursuivre la sensibilisation sur les problèmes liés aux drogues en renforçant les activités de prévention en milieu scolaire.