Le Molnupiravir autorisé au Maroc, premier pays africain à valider la pilule anti-Covid

Après l'autorisation en urgence de vente du Molnupiravir au Royaume chérifien, les Marocains se posent des questions concernant la distribution, l'efficacité et le prix de cette pilule anti-Covid.

Sabrina El Faïz
Rédigé le , mis à jour le
Le Maroc valide le Molnupiravir
Le Maroc valide le Molnupiravir  —  G.Tbov / Shutterstock

Après le Royaume-Uni, le Danemark ou encore les Etats-Unis, c'est au tour du Maroc d'autoriser la mise en vente du médicament Molnupiravir, développé par Merck, laboratoire connu sous le nom de MSD en dehors des Etats-Unis et du Canada. Selon les premières données, il s'agirait d'un puissant antiviral, destiné à traiter les formes modérées de Covid-19 chez les personnes à risques.

Mais les résultats complets de l'essai clinique communiqués le 26 novembre par Merck/MSD montrent une efficacité bien moindre que celle annoncée à grand bruit début octobre sur la base de données intermédiaires. Selon ces résultats, le médicament réduit de 30% - et non de moitié comme initialement annoncé - le taux d'hospitalisation et de décès chez les patients à risque l'ayant pris peu après l'infection. De quoi pousser certains pays, à l'image de la France, à refuser ce traitement.  

Toujours est-il que le traitement antiviral de Merck, le Molnupiravir, était très attendu car facile à administrer, en étant pris simplement chez soi sous la forme de comprimés, dans les cinq jours après l'apparition de symptômes du Covid

Pas d'information sur le prix ou les stocks disponibles

Pour le docteur Tayeb Hamdi, cet antiviral ne serait efficace qu'à hauteur de 30%. Il ajoute, à nos confrères de le360, que le ministère n'a toujours pas précisé le type de patients concernés par ce nouveau traitement oral anti-Covid. Validée aux Etats-Unis, la pilule de Merck n'a pas été autorisée pour les moins de 18 ans car elle pourrait toucher le développement osseux et des cartilages. Elle n'est pas non plus recommandée pour les femmes enceintes, en raison de risques potentiels pour le foetus, mais les médecins peuvent passer outre si les avantages l'emportent sur les risques.

Pour l'heure, le ministère de la Santé ne s'est pas encore prononcé sur le prix de vente en pharmacie. Pour information, le Molnupiravir est vendu à 700 dollars aux Etats-Unis et 600 euros en Europe. Reste à savoir s'il sera en vente dans les pharmacies grand public, ou mis à disposition dans les officines d'hôpitaux.