Le Molnupiravir pourrait stopper la transmission du coronavirus (Covid-19) en moins de 24h (photo d'illustration)
Le Molnupiravir pourrait stopper la transmission du coronavirus (Covid-19) en moins de 24h (photo d'illustration)

Coronavirus : Et si le Molnupiravir était le traitement miracle ?

Selon une nouvelle étude, un médicament antiviral contre la grippe pourrait stopper la transmission du coronavirus (Covid-19) en moins de 24h.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

Et si l'on s'approchait enfin du bout du tunnel ? Alors que le Royaume-Uni a commencé sa campagne de vaccination contre le Covid-19 et que le Maroc s'apprête à lui emboîter le pas avant la fin d'année, une autre nouvelle apporte de l'espoir dans la lutte contre le coronavirus. 

Dans le cadre d’une étude scientifique dont les résultats ont été relayés sur la revue Nature Microbiology, le Molnupiravir, un antiviral développé initialement pour lutter contre la grippe, a réussi à stopper la transmission du SARS-CoV-2 en 24 h chez le furet. "Il s’agit de la première preuve qu’un médicament administré par voie orale peut bloquer rapidement la transmission du SARS-CoV-2", précise le Dr. Richard Plemper, professeur à l’Université de l’État de Géorgie et co-directeur de cette étude. Et si l’efficacité de ce traitement se confirme chez l'homme, le Molnupiravir pourrait bien être le traitement anti-Covid que tout le monde espère. 

"Les furets sont des modèles de transmission pertinents"

"Nous pensons que les furets sont des modèles de transmission pertinents, car ils propagent facilement le virus, mais ils développent rarement des formes graves. Un phénomène qui ressemble beaucoup à la propagation du SARS-CoV-2 chez les jeunes adultes", a expliqué le Docteur Robert Cox, co-auteur de l’étude. 

Mieux encore, le Molnupiravir pourrait, selon les chercheurs, "réduire le risque de progression de la maladie vers une forme grave et accélérer la guérison". Il permettrait aussi de "soulager l’impact émotionnel et socio-économique de la pandémie en évitant l’isolement et les confinements, et mettre fin rapidement à l’apparition de clusters"