L'adénome de la prostate, un grossissement lié à l'âge

Avec l'âge, la prostate grossit naturellement et elle peut entraîner des signes urinaires. Certains examens permettent de confirmer le diagnostic et en cas de gêne, plusieurs options thérapeutiques sont possibles.

Dr Charlotte Tourmente
Rédigé le
L'adénome de la prostate est bénin
L'adénome de la prostate est bénin

Des envies urgentes et/ou plus fréquentes d'uriner, une diminution du jet urinaire, des réveils nocturnes pour aller uriner, parfois des douleurs ou la sensation de ne pas vider complètement sa vessie... Ce sont les symptômes d'un adénome de la prostate. 

La prostate est une glande qui participe à la production et le stockage du liquide séminal (le liquide qui compose le sperme), ainsi que l'expulsion du sperme lors de l'éjaculation. La prostate entoure aussi l'urètre, le canal par lequel l'urine transite depuis la vessie. L'adénome est un grossissement naturel lié à l'âge, qui provoque un gonflement de la glande. Elle finit par comprimer l'urètre, d'où les problèmes urinaires en cas d'adénome de la prostate. 

Comment diagnostiquer l'adénome de la prostate ?

Pour confirmer le diagnostic d'un adénome de la prostate, un toucher rectal est un examen pratiqué par le médecin. Il permet d'évaluer le volume augmenté et régulier. Eventuellement, un dosage du PSA, ou prostatic specific antigen, qui est une protéine naturellement présente dans le sang, peut être effectué. 

D'analyse complexe, son taux augmente avec l'âge, après une éjaculation, en cas de prostatite, d'hypertrophie bénigne mais aussi de cancer. Une échographie peut éventuellement être pratiquée pour obtenir une image de la prostate, ainsi que des examens urinaires (débit-métrie et calendrier mictionnel) pour évaluer les troubles urinaires. 

Quels traitements ?

En cas de gêne minime, une simple surveillance est mise en place.Quand la gêne est modérée, avec un impact sur la qualité de vie des patients. C'est pour cette raison que des médicaments (alfuzosine, doxazosine, dutastéride, etc) peuvent être proposés pour diminuer les troubles urinaires. 

La chirurgie peut être nécessaire quand les symptômes sont trop invalidants. Le laser permet de détruire l'adénome, avec moins de suites opératoires (pas de saignement et de douleurs) et une hospitalisation réduite. D'autres options sont possibles, comme le laser ou la vaporisation.