En RDC, la moitié des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition

Les autorités sanitaires tentent de juguler un fléau qui dure depuis 20 ans. La malnutrition continue de coûter la vie à de nombreux enfants.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le
De nombreux enfants souffrent de malnutrition
De nombreux enfants souffrent de malnutrition  —  bojstudios / Shutterstock.com

C'est une situation préoccupante qui touche des centaines de milliers d’enfants vivant en République démocratique du Congo (RDC). Chaque année, des enfants de moins de 5 ans meurent de malnutrition, selon Malaba Munyanji, un haut responsable du ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention.  

"Près de la moitié des décès des enfants de moins de 5 ans en RDC sont attribuables à la malnutrition. La situation nutritionnelle en RDC demeure préoccupante depuis plus de deux décennies", a-t-il déclaré lors d'une réunion de l'Approche intégrée de lutte contre la malnutrition chronique dans les zones de santé de Bunyakiri et Minova dans le Sud-Kivu. Ce projet cible environ 5.000 enfants.

À lire aussi : Le Togo en proie à l'insécurité alimentaire aiguë

15 % des enfants mangent assez diversifié

La malnutrition infantile est due à plusieurs facteurs, parmi lesquels des problèmes d’hygiène, d'insalubrité, de mauvaise alimentation...  Le retard de croissance des enfants devient alors très important. 

La qualité de l’alimentation est un problème majeur chez les enfants de 6 à 23 mois. En effet, toujours selon le plan de lutte contre la malnutrition chronique, "sur les 100 % d’enfants, 15 % seulement mangent assez diversifié, ce qui est à la base de la malnutrition et du retard de croissance“.