En RD Congo, la province du Kasaï fait face à une épidémie de fièvre jaune

La fièvre jaune continue de gagner du terrain en Afrique. Après le Cameroun, cette maladie a été détectée dans la province du Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC).

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le
Un enfant s'apprête à se faire vacciner contre la fièvre jaune
Un enfant s'apprête à se faire vacciner contre la fièvre jaune

Alerte en République Démocratique du Congo (RDC). Après avoir été signalée au Cameroun, la fièvre jaune a été détectée dans la province du Kasaï, dans le centre-ouest de la RDC. Apparue  le 1er octobre dernier, cette maladie touche la localité de Bulape dans le territoire de Mweka. 

Face à cette situation, des dispositions ont été prises pour contenir la progression de l’épidémie. "En vue de limiter la propagation de la fièvre jaune, j'invite toute la population du Kasaï en général et celle du territoire de Mweka en particulier, à s'approprier toutes les mesures préventives dans le contexte Covid-19 à savoir : dormir toute la nuit sous la moustiquaire imprégnée d'insecticide à longue durée, assainir le milieu, signaler et orienter tout cas suspect de fièvre jaune, vers le centre de santé le plus proche“, conseille le gouverneur du Kasaï, Pierre Tukotot. 

Plus de 16 millions de personnes vaccinées

Mais pour stopper la propagation de la fièvre jaune, la vaccination est indispensable“Même si la fièvre jaune est une maladie dangereuse, il est facile de l’éviter avec une simple injection dans le bras", rappelle la Dre Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique. Avant d'ajouter qu'"il est important de vacciner la majorité de la population exposée au risque (au moins 80%) pour prévenir la transmission dans une région où sévit une flambée de fièvre jaune".

En 2019, la couverture vaccinale était seulement de 59% en République démocratique du Congo. Un faible taux de vaccination qui a “mené à une résurgence de la maladie dans le pays, avec six épidémies entre 2010 et 2019“, estime l'OMS. Pour accroître la couverture, les autorités ont vacciné plus de 16 millions de Congolais en 2021. Mais vu le retour en force de la fièvre jaune, il faudra sans soute vacciner beaucoup plus.