Cataracte au Sénégal : 1500 malades soignés gratuitement

L’ONG Direct Aid offre un traitement gratuit de la cataracte au Sénégal. Objectif : soigner 1.500 personnes.

Barou Dembélé
Rédigé le , mis à jour le
La cataracte est l'une des maladies les plus fréquentes en Afrique (photo d'illustration)
La cataracte est l'une des maladies les plus fréquentes en Afrique (photo d'illustration)

Rendre la vue aux malades de la cataracte ! C'est la mission de Direct Aid, organisation d’origine koweitienne, créée en 1981. L'ONG s’est engagée auprès des populations de la banlieue dakaroise. À l’hôpital de Pikine notamment, les consultations, le traitement et la distribution des médicaments ont démarré depuis mercredi à titre gratuit et vont se poursuivre jusqu’au dimanche 24 octobre. 

"Notre objectif à l’hôpital de Pikine est d’opérer 1.500 personnes atteintes de la cataracte", a indiqué El Hadji Sall, chargé de mission de Direct Aid.

D'autres consultations auront lieu à Ziguinchor, près de la frontière guinéenne à partir de mardi, jusqu'au 24 octobre. "Nous consultons d’abord et au besoin, nous procédons à l’opération de la cataracte et offrons des médicaments aux malades. Nous assurons aussi un suivi médical des malades que nous opérons" a détaillé le responsable de Direct Aid. 

La cataracte, première cause de cécité au Sénégal

Ces activités entrent dans le cadre d'un protocole d’accord entre cette Direct Aid et le ministère de la Santé et de l’Action sociale, en place depuis 7 ans. Dans ses missions de développement en Afrique l'ONG intègre l’offre des soins contre la cataracte, avec l’aide d’ophtalmologues sénégalais et étrangers. 

Et c'est une mission d'une importance cruciale. En mai dernier, le quotidien national Le Soleil relevait que "la cataracte est la première cause de cécité dans notre pays, avec 35.000 à 50.000 aveugles par an à son actif". La cataracte est l’une des principales causes de cécité en Afrique. Cette maladie provoque une opacification du cristallin, sorte de lentille transparente qui laisse passer la lumière et fait converger les rayons lumineux sur la rétine. C’est grâce au cristallin que nous percevons des images claires et nettes. Mais en cas de cataracte, le cristallin devient opaque, laiteux, ce qui entraîne une baisse progressive de la vision jusqu’à l’aveuglement. 

La cataracte est pourtant une maladie simple et peu couteuse à soigner. Mais une fois que les malades ont perdu la vue, la cécité est irréversible, ce qui a un très lourd impact sur la qualité et même l'espérance de vie des malades.