L'Assemblée nationale a obtenu une ligne de crédit pour lutter contre le coronavirus (Image d'illustration)
L'Assemblée nationale a obtenu une ligne de crédit pour lutter contre le coronavirus (Image d'illustration)

Au Bénin, le gouvernement arme l’Assemblée nationale contre le coronavirus

Le Bénin continue la lutte contre la pandémie de coronavirus. Le gouvernement vient d’accorder une ligne de crédit de 650 millions pour pallier les dépenses liées à la Covid-19.

Léonard Kabo
Rédigé le , mis à jour le

Le Bénin investit contre le coronavirus ! La situation sanitaire semble peu critique dans le pays mais le gouvernement multiplie ses actions en faveur de la lutte contre la pandémie de coronavirus. Après une première augmentation du budget des différentes communes du pays, c’est au tour de l'Assemblée nationale de voir son budget rallongé de 650 millions de Fcfa.

Suite au plaidoyer des représentants du peuple adressé au ministre de l’Économie et des Finances, l'Assemblée nationale vient ainsi de bénéficier d’une ligne de crédit pour pallier les dépenses liées à la lutte contre la Covid-19. Un geste qui devrait permettre de renforcer la politique de  l’Assemblée en matière de prévention et de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus.

On vit désormais avec la pandémie

Le pays s'adapte malgré tout ! Les Béninois ont appris à vivre avec le coronavirus. Motocyclistes comme piétons, la plupart des gens respectent les gestes barrières, dont notamment le port du masque facial ou du cache-nez. À en croire des passants, rencontrés dans les rues de Cotonou, "tout le monde a appris à vivre avec le coronavirus".  

La situation sanitaire du Bénin reste cependant plutôt stable. Il faut préciser qu’à la date du 6 décembre, le Bénin comptait seulement une centaine de cas actifs. Depuis le début de la pandémie, le pays a dénombré un total de 3.073 cas confirmés et 44 décès. Sur toutes les personnes infectées par le virus, près de 3.000 ont guéri. Le Bénin, comme le reste du monde, est dans l'attente du vaccin contre le coronavirus, qui commence tout juste à être utilisé en Grande Bretagne.