Au Tchad, les gestes barrières et le port du masque à nouveau obligatoires

Pour faire face à la hausse des cas de Covid-19, le gouvernement tchadien a décidé de réimposer le port du masque ainsi que la distanciation sociale.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le
Une femme enfilant un masque chirurgical
Une femme enfilant un masque chirurgical

L'heure est au retour des gestes barrières. Au Tchad, il faudra désormais porter un masque et garder une distance avec d’autres personnes dans les lieux publics. Le ministère de la Santé a annoncé la nouvelle ce mardi 23 août. L’objectif est d’enrayer la flambée des cas de contaminations au Covid-19. 
 
"Compte tenu de l'augmentation de la situation épidémiologique de la pandémie de Covid-19 au niveau mondial et au Tchad en particulier (...) toutes les mesures de prévention contre les maladies, surtout le port du masque et la distanciation sociale doivent être respectées", a annoncé dans un communiqué le ministère de la Santé.

À lire aussi : Tchad : agir contre l'insécurité alimentaire

La pandémie empire la pauvreté

Depuis le début de l'épidémie, le pays a enregistré 7.417 cas et 194 décès. La semaine dernière, 33 cas ont été recensés uniquement dans la capitale N'Djamena. 

La vaccination "reste fortement conseillée pour toute la population", indique le communiqué.  

D'autant plus qu'au Tchad, troisième pays le moins développé au monde selon les Nations unies, la pandémie "a probablement exacerbé le taux de pauvreté" (42 % en 2018), souligne la Banque africaine de développement.