Alzheimer : l'Afrique face au défi de la vieillesse

Les anciens ont besoin d'aide. L'Afrique doit agir rapidement pour offrir à ses personnes âgées des soins adaptés, notamment pour le traitement de maladies comme Alzheimer.

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le
7 millions de personnes pourraient souffrir d'Alzheimer sur le continent d'ici 2050
7 millions de personnes pourraient souffrir d'Alzheimer sur le continent d'ici 2050  —  Image d'illustration / Shutterstock

C’est un défi pour l’Afrique ! Dans les prochaines années, le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans sur le continent devrait dépasser les 161 millions. L’augmentation de l’espérance de vie et les changements de société font que la question de la vieillesse devient inévitable.

L’Afrique est en plein bouleversement. Les grands centres urbains se développent de plus en plus, les jeunes quittent les campagnes pour leurs études et pour trouver du travail et laissent leurs parents derrière eux. Mais sur le continent, les soins des personnes âgées sont généralement assurés par la famille. Les structures d’accueil pour personnes âgées manquent, et les centres d'accueil médicalisés sont quasi-inexistants. De quoi compliquer la prise en charge des personnes âgées démunies et bien souvent rejetées. 

Bientôt 7 millions de malades

La maladie d’Alzheimer est un bon exemple des défis représentés par la vieillesse en Afrique. D’ici 2050, plus de 7 millions de personnes seront atteintes par cette maladie en Afrique subsaharienne, selon les estimations d'Alzheimer's Disease International. Or les malades d’Alzheimer ont besoin de soins quotidiens, et le traitement de la maladie nécessite l’intervention de nombreux professionnels de santé. 

En plus du manque d’infrastructures et de soignants qualifiés, les malades sont stigmatisés par leur famille. Lorsqu’ils atteignent le stade sévère de la maladie et qu’ils souffrent de démence, les malades sont considérés comme des sorciers. Il sont souvent maltraités, séquestrés ou abandonnés à leur sort, alors même qu’ils ont besoin d’aide pour les tâches les plus simples, comme se laver et se nourrir. 

Un défi pour les gouvernements africains

L’Afrique doit prendre à bras le corps la problématique de la vieillesse et de la fin de vie, si elle veut éviter une crise sanitaire de grande ampleur dans quelques années. Il faut construire des infrastructures d’accueil, étendre les programmes de protection sociale et former des soignants pour prendre en charge ces personnes âgées. 

Il faut aussi penser des systèmes de soutien pour les familles pour les aider à affronter la maladie, à prendre soin de leurs proches et à changer les idées reçues. Les gouvernements doivent se mobiliser autour de cet enjeu de santé, pour offrir aux personnes âgées une vieillesse dans la dignité.