La Mauritanie fait partie des pays africains ayant vacciné au moins 10% de leur population
La Mauritanie fait partie des pays africains ayant vacciné au moins 10% de leur population OMS

L'Afrique s'éloigne (encore) des objectifs de vaccination anti-Covid-19

Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) espère la vaccination de 70% de la population africaine contre le Covid-19 d'ici fin 2022, le continent s'inquiète du manque de vaccins.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

Il a été évité de très peu. Le scénario catastrophe redouté par l'OMS il y a quelques jours n'a pas eu lieu. Si l'agence onusienne estimait que 80% des pays africains ne pourraient pas atteindre l'objectif de vaccination anti-Covid, ce taux peut être d'ores et déjà revu à la baisse. A l'heure où ces lignes sont écrites, plus de 25% des pays du continent ont atteint l'objectif consistant à vacciner totalement plus de 10 % de la population contre le Covid-19 d’ici la fin septembre. Parmi les quatorze pays ayant validé les attentes de l'OMS, on peut notamment citer le Maroc, la Tunisie, la Mauritanie, la Guinée équatoriale ou encore les Comores et l'île Maurice. 

Si les pénuries d’approvisionnement en vaccins ont ralenti les campagnes de vaccinations de nombreux pays dans la Région, l'agence de santé de l'Union africaine n'a pas hésité à parler de "famine vaccinale". L'expression est forte, mais à la hauteur de la déception de tout un continent qui s'est retrouvé à la traine dans la course aux vaccins anti-Covid. Mais lors de la dernière Assemblée générale de l'ONU, le président américain Joe Biden a invité la communauté internationale à relancer la vaccination anti-Covid dans le monde. L'objectif est colossal : vacciner 70% de la population de chacun des pays de la planète d’ici septembre 2022.

L'Afrique part de très loin

A l'heure où moins de 4% de la population africaine est totalement vaccinée contre le Covid-19, l'OMS s'inquiète. Selon l'agence onusienne, "les expéditions de vaccins anti-Covid vers l’Afrique doivent être multipliées par sept pour passer de 20 millions de doses par mois à 150 millions de doses par mois en moyenne pour que le continent puisse vacciner 70 % de sa population d’ici septembre 2022".  

Et si le sommet mondial anti-Covid a insufflé une dose d’espoir à l’Afrique, la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique rappelle que la livraison des vaccins s'apparente à une "question de vie ou de mort pour potentiellement des millions d’Africains, donc il faut que ces expéditions aient lieu sans perte de temps".

La course folle du Covid-19 en Afrique

Alors que la troisième vague de Covid-19 en Afrique continue de refluer, 108.000 nouveaux cas ont été signalés et plus de 3.000 vies ont été perdues en une semaine à la date du 19 septembre. Près de 8,2 millions de cas confirmés ont été officiellement enregistrés sur le sol africain. Pour le moment, le variant Delta a été signalé dans 38 pays du continent, alors que le variant Alpha a été repéré dans 45 pays et le Beta dans 40.

Et avec les voyages et les célébrations de fin d’année qui approchent à grand pas, "il faut s’attendre à de nouvelles augmentations du nombre de cas au cours des prochains mois. Sans une vaccination à grande échelle et d’autres mesures de prévention, la quatrième vague sur le continent risque d’être la plus brutale de toutes jusqu’à présent", prévient la Dre Moeti.