Une jeune maman qui allaite son petit garçon
Une jeune maman qui allaite son petit garçon Shutterstock

Au Bénin, l'allaitement exclusif séduit peu de jeunes mamans

Au Bénin, nombreuses sont les mamans qui allaitent. Mais très peu nourrissons de moins de six mois bénéficient exclusivement du lait maternel.

Léonard Kabo
Rédigé le , mis à jour le

Il devrait être une règle pour toutes les mamans qui en ont la possibilité ! Recommandé pendant les six premiers mois de l'enfant, le lait maternel sauve la vie des enfants car il contient des anticorps qui renforcent leur organisme et les protègent contre de nombreuses maladies de l’enfance. Selon l'Organisation mondial de la santé (OMS), "l’allaitement maternel est crucial pour la nutrition, la santé et le bien-être de l’enfant tout au long de sa vie". Et pourtant, le marketing agressif appliqué aux substituts du lait maternel continue de décourager les femmes d’allaiter, au Bénin et dans les quatre coins de l'Afrique de l'Ouest. Après vous avoir présenté quelques bases pour un allaitement au sein réussi, on a rencontré le Dr Alphonse Noudamadjo pour en savoir plus sur l'importance de l'allaitement maternel et pour comprendre pourquoi les mamans béninoises sont réticentes à cette bonne pratique. 

AlloDocteurs Africa : Nombreux sont les spécialistes de santé qui recommandent l'allaitement maternel exclusif, mais c'est quoi au juste ?

Dr. Alphonse Noudamadjo : On parle de l'allaitement maternel exclusif lorsqu'un nourrisson est nourri uniquement au lait de sa mère pendant ses six premiers mois de vie.

A.D.A : Mais pourquoi l'allaitement exclusif est recommandé par l'OMS et l'Unicef ?

Dr. A.N : Pendant les six premiers mois de la vie, le lait maternel est l'aliment le mieux adapté pour être facilement assimilé par les systèmes de digestion de l'enfant. Il est également le seul à couvrir les besoins de l'organisme à cet âge, sans faire courir les nombreux risques susceptibles d'être rencontrés avec d'autres aliments. Il ne faut pas oublier alternatives au lait maternel peuvent exister, mais il n'est pas remplaçable pendant les six premiers mois de la vie. Source de bonne santé et d'intelligence, c'est le meilleur allié des nourrissons.

A.D.A : Comment bien pratiquer l'allaitement maternel exclusif ?

Dr. A.N  : Pour être pleinement efficace, l'allaitement doit démarrer dans la salle de naissance par une mise au sein précoce. Ensuite, il faut nourrir l'enfant rien qu'au lait de sa mère, sans ajouter d'autres aliments, y compris l'eau. Les médicaments prescrits sont bien sûr autorisés. Et il ne faut pas oublier que l'allaitement maternel exclusif peut se faire par tétée mais aussi par tasse (ou biberon) avec du lait maternel exprimé.

A.D.A :  Au Bénin, les mamans allaitent  ? 

Dr. A.N  :  Selon l'Etude démographique et de santé du Bénin en 2018, le pourcentage de pratique d'allaitement maternel exclusif était de 42%. Ce qui est une très faible proportion, étant donné les nombreux bénéfices du lait maternel et le fait que nous sommes dans un pays pauvre, sans oublier que le lait maternel est gratuit, sain et accessible.

A.D.A : Qu'est ce qui justifie ce faible pourcentage ? 

Dr. A.N : Les raisons du faible pourcentage de la pratique de l'allaitement maternel exclusif trouvent leur encrage dans l'ignorance, le poids des réalités traditionnelles et culturelles erronées et d'autres considérations.