10 millions de cas Covid en Afrique, et toujours si peu de vaccinés

Depuis l'apparition du Covid-19 sur le continent africain, plus de 10 millions de cas de contaminations ont été recensés dans les 54 pays du continent, selon les derniers chiffres du Centre de contrôle et de prévention des maladies du continent (Africa CDC).

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le , mis à jour le
Unicef / Apagnawen Annankra
Unicef / Apagnawen Annankra  —  Une infirmière administre une dose de vaccin Covid-19 au Ghana

Elle continue sa course folle. En ce début d'année, la pandémie de Covid-19 gagne encore du terrain sur le continent africain. La vague actuelle, la quatrième, a débuté seulement quelques jours après la découverte du variant Omicron fin novembre 2021 au Botswana et en Afrique du Sud. 

A ce stade, plus de 10 millions de cas de contaminations ont été recensés à ce jour, dont au moins 231.157 décès. Toujours est-il qu'une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays depuis le début de la pandémie, après la découverte du virus fin 2019. 

Que ce soit au Maroc, au Sénégal, en Guinée ou en République démocratique du Congo, les infections ont grimpé en flèche. Parmi les 54 pays et territoires qui constituent la région Afrique, huit d’entre eux ont carrément battu ces derniers jours leur record de cas détectés en une semaine depuis le début de la pandémie: la Mauritanie, le Cap-Vert, la Guinée, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burundi, le Mozambique et la Zambie.

Une vaccination qui patine

Cependant, la vaccination en Afrique, qui compte près de 1,2 milliard de personnes, a été faible, en raison d'un accès limité aux vaccins et d'une certaine réticence envers les vaccins. Selon les chiffres d'Africa CDC, l'agence sanitaire de l'Union africaine (UA), environ 9,5% de la population africaine est totalement vaccinée à la date du 10 janvier. 

Pourtant, "la lenteur du déploiement des vaccins en Afrique signifie que les taux de mortalité et de sévérité seront bien plus élevés qu’ils ne devraient l’être", a rappelé la Dre Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. Au rythme actuel, l’OMS estime qu’il faudra attendre mai 2022 pour que l’Afrique atteigne une couverture vaccinale de 40 % et août 2024 pour que le continent franchisse la barre de 70 % de couverture vaccinale contre le Covid-19.

Source : AFP