Le vaccin Pfizer contre le Covid-19
Le vaccin Pfizer contre le Covid-19  —  Seda Yalova / Shutterstock

Vaccination Covid : seulement 15 pays africains atteignent l'objectif fixé par l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé alerte depuis des mois : les pays à faibles et moyens revenus sont en retard sur la vaccination contre le Covid. En Afrique, seulement 15 pays ont atteint l'objectif fixé par l'OMS.

AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le

La vaccination avance… au ralenti ! 15 des 54 pays d’Afrique ont entièrement vacciné au moins 10% de leur population contre le Covid-19. Mais dans plus de la moitié des pays du continent, moins de 2% des gens ont reçu ce vaccin. 

L’objectif des 10% de vaccinés avant le 30 septembre avait été fixé en mai par l’Assemblée mondiale de la Santé, rappelle l'OMS. "Près de 90% des pays à revenu élevé ont déjà atteint cet objectif", ajoute-t-elle.

Un objectif rarement atteint

En Afrique, 9 pays, dont l'Afrique du Sud, le Maroc et la Tunisie, avaient atteint l'objectif début septembre, et six autres ont accéléré le mouvement pour l'atteindre en fin de mois grâce à une augmentation des livraisons de vaccins, selon le bureau régional de l'OMS.

Parmi les champions de la vaccination sur le continent, les Seychelles et l'Île Maurice ont complètement vacciné plus de 60% de leurs habitants, le Maroc 48%, la Tunisie, les Comores et le Cap-Vert plus de 20%. Mais ces pays font figure d’exception. 

Campagnes de vaccination au ralenti

"Les données les plus récentes montrent des progrès limités," a commenté le Dr Richard Mihigo, coordonnateur du programme Vaccination et développement des vaccins, au bureau de l’OMS pour l’Afrique. "Beaucoup reste à faire pour atteindre le nouvel objectif fixé par l'OMS, à savoir vacciner complètement 40% de la population mondiale avant la fin de cette année"

La moitié des pays africains n'ont en effet vacciné que 2% ou moins de leurs habitants. "Les expéditions de vaccins augmentent, mais l’opacité des plans de distribution reste la principale difficulté à surmonter", a estimé le Dr Mihigo. 

"23 millions de doses de vaccins sont arrivées en Afrique en septembre, dix fois plus qu’en juin dernier" a-t-il souligné. Ces chiffres sont encourageants après des mois de retard dans la mise en route du dispositif COVAX, qui fournit des doses aux pays à faibles et moyens revenus.

Ne relâcher les efforts

Tant que les campagnes de vaccination n’auront pas avancé en Afrique, il sera difficile d’envisager une sortie de crise durable. Après plusieurs reprises épidémiques cet été, le nombre de cas baisse sur le continent.

Malgré tout, "nous devons rester vigilants et continuer à respecter les mesures de santé publique et de sécurité qui ont fait leurs preuves", a recommandé le Dr Mihigo. Maintenant que les doses arrivent, c’est aux autorités de santé de s’organiser, et aux populations de se mobiliser, et d’aller se faire vacciner !