Les pays les plus riches se sont assuré 53% des doses de vaccin disponibles (Image d'illustration)
Les pays les plus riches se sont assuré 53% des doses de vaccin disponibles (Image d'illustration)

Dans la course au vaccin contre le Covid-19, les pays riches sont les grands gagnants

La course au vaccin contre le Covid-19 est sans aucun doute l'un des plus grands enjeux de l'année. Et alors que les campagnes de vaccination débutent peu à peu, il semblerait que les pays les plus riches sont en train de s'accaparer la majorité des doses de vaccins...

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le

Le vaccin contre le coronavirus sera-t-il réservé aux plus riches ? Alors que le Royaume-Uni a commencé sa campagne de vaccination, certaines ONG alertent que les commandes de vaccins passées par les pays les plus riches représentent 53% des doses disponibles. Plus de la moitié des doses donc, qui seront réservées à seulement 14% de la population mondiale... 

Selon les estimations de la People's Vaccine Alliance, un réseau d'ONG comprenant notamment Oxfam et l'ONUSIDA, 67 pays pauvres ou en voie de développement n'auront pas d'accès satisfaisant au vaccin. Amnesty international estime même que si rien n'est fait, dans les pays les plus pauvres, parmi lesquels le Kenya et le Nigeria, 9 personnes sur 10 n'auront pas accès au vaccin.  Les pays riches, de leur côtés, se sont assurés assez de doses pour pouvoir vacciner l'intégralité de leur population trois fois. Au Canada, il y aurait même suffisamment de doses pour vacciner 5 fois chacun des habitants !

L'échec du Covax en Afrique

Le Covax serait-il un échec ? Cette alliance formée par l'OMS rassemble 172 pays et a pour mission d'assurer un accès équitable au vaccin pour tous. Mais les inégalités se creusent déjà entre les pays en quête d'un vaccin. 96% des doses du vaccin Pfizer/BioNTech sont réservées à des pays riches, de même que l'intégralité des doses du vaccin Moderna. Seule l'alliance Oxford/AstraZeneca s'est engagée à réserver plus de la moitié des doses de son vaccin aux pays pauvres et en voie de développement.

Mais selon la People's Vaccine Alliance, cela ne permettra de vacciner que 18% de la population dans ces pays. "Il ne faut pas que ceux qui ont les moyens monopolisent les vaccins. Il faut que l'Afrique soit également comprise parmi ceux qui vont bénéficier dès les premiers instants de ces vaccins", a souligné Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l'Union africaine (UA). Le Covax devait assurer à l'Afrique suffisamment de dose pour vacciner environ 20% de la population. Mais selon l'UA, pour espérer faire émerger une immunité collective, il faudra vacciner au moins 60% de la population. L'Afrique jusqu'à présent a enregistré plus de 2,2 millions de cas et plus de 53.000 morts du Covid-19.