Toujours pas de variole du singe au Maroc, les trois cas suspects sont négatifs

Premier pays africain non endémique à avoir détecté des cas suspects de variole du singe, le Maroc respire. Les patients se sont avérés négatifs à cette zoonose virale.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le
Un enfant qui s'amuse avec un singe sur la place Jamaa el Fna, à Marrakech
Un enfant qui s'amuse avec un singe sur la place Jamaa el Fna, à Marrakech  —  Youness Fakoiallah / Shutterstock

Plus de peur que de mal. Alors que le Royaume a annoncé lundi dernier avoir détecté trois cas suspects de variole du singe, ces derniers sont finalement négatifs. "Les trois cas suspects se sont révélés négatifs à l'issue des analyses de laboratoire effectuées à l'hôpital militaire Ibn Sina de Marrakech", précise un communiqué du ministère de la Santé.

Les cas négatifs sont "en bonne santé et pris en charge conformément aux procédures sanitaires en vigueur", a souligné le ministère de la Santé.

Prévenir plutôt que guérir

En raison des risques de propagation du virus, le Maroc -- en pleine saison touristique -- a été le premier pays nord-africain à publier un "plan de surveillance et de risposte" pour la détection et le traitement de cette maladie. 

En parallèle, les autorités de Marrakech recensent actuellement les singes utilisés par les animateurs des Halqa sur la place touristique de Jamaâ El Fna. 

Source : AFP