Sénégal : encore une saisie de faux médicaments !

Au Sénégal, les services de douane ont réussi à mettre la main sur des milliers de boites de faux médicaments, dans le département de Birkelane.

Badr Kidiss
Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le
Les saisie de médicaments falsifiés s'enchainent au Sénégal (photo d'illustration)
Les saisie de médicaments falsifiés s'enchainent au Sénégal (photo d'illustration)

Belle prise ! Au Sénégal, les services de douane ont mis la main sur des milliers de boites de faux médicaments. Au total, plus de 4000 boites de médicaments contrefaits ont été retrouvés dans "un véhicule" "à Santhie Diamal, dans le département de Birkelane", précise un communiqué des autorités. 

Ce coup de filet s’ajoute aux nombreuses autres opérations organisées pour lutter contre un trafic qui continue de croître.  En début d'année, les autorités annonçaient avoir saisi un peu plus de 1 tonne de faux médicaments dans la commune de Diamagadio, près de la frontière sénégalo-gambienne. Mais depuis, il est toujours fréquent de se faire interpeller par certains racoleurs qui prétendent avoir tous les remèdes possibles.

Des médicaments qui... tuent

Un faux médicament est, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un "produit médical de qualité inférieure ou falsifié". Il peut ne contenir aucun principe actif (la molécule qui a des effets thérapeutiques ou préventifs), un autre principe actif que celui qu'on attend ou encore, avoir le bon principe actif mais avec un mauvais dosage. 

Dans le meilleur des cas, ces produits falsifiés prolongent la maladie. Mais très souvent, ils sont à l'origine de nombreux décès. Selon les chiffres de l'OMS,  le trafic des faux médicaments est à l'origine du décès d'au moins 100.000 Africains chaque année. Un fléau que plusieurs pays du continent aimeraient stopper, notamment à l'aide de la future Agence africaine du médicament.