Le Sénégal fait souvent face à des inondations entre juillet et octobre (photo d'illustration)
Le Sénégal fait souvent face à des inondations entre juillet et octobre (photo d'illustration)

Sénégal : Après les inondations, attention aux maladies pour les sinistrés

Alors que Dakar et plusieurs localités du pays ont toujours les pieds dans l'eau, de nombreux autres dangers menacent les Sénégalais.

AlloDocteurs Africa
Rédigé le

Des ministres dans l'eau jusqu'aux genoux qui se font huer par la population, des riverains excédés qui bloquent l'autoroute à péage vers l'aéroport: la banlieue de Dakar ne décolère pas, alors que le pire de la saison des pluies reste à venir.

La capitale du Sénégal est régulièrement en proie à des inondations entre juillet et octobre. Mais les Dakarois sont surpris cette année qu'il ait suffi de deux jours de précipitations pour causer autant de dégâts aussi tôt, alors que la fin de la saison des pluies, ou hivernage, est encore loin. Les experts interrogés incriminent surtout l'absence ou l'insuffisance du réseau d'assainissement, la construction de logements en zone inondable, sur des sols argileux et dans des cuvettes, la proximité de la nappe phréatique, la mauvaise gouvernance à l'échelle nationale et municipale... 

Pourtant, les inondations peuvent être de vrais "nids" à maladies. Si elles ont déjà fait beaucoup de sinistrés, elles peuvent aussi augmenter le risque d’infection, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Car des maladies liées à l'eau peuvent rapidement se développer. 

Attention aux maladies

Alors que les autorités viennent de déclencher le plan Orsec, un plan d'urgence qui permet de mobiliser des moyens financiers et matériels accrus en situation de sinistre, le Sénégal fait face à de nouveaux risques sanitaires de contamination par le contact avec l’eau, qui peut avoir été souillée par les déchets humains et industriels rejetés par les égouts. Elle peut aussi contenir des micro-organismes (bactéries, virus et parasites), pouvant occasionner des dermatites et des infections. Selon l'OMS, les infections gastro-intestinales sont les maladies les plus courantes liées aux inondations.

Une fois que l'eau va se retirer et que l'habitat est entièrement nettoyé et désinfecté, la menace persiste. Car l'humidité peut rentrer dans les parois, les sols et les murs. Elle va favoriser la multiplication des moisissures, des champignons... et cela peut notamment déclencher de l'asthme ou de la rhinite allergique chez les personnes sensibles d'un point de vue respiratoire.