Riaya, la carte électronique qui veut faciliter l'accès aux soins au Maroc

Pour accélérer la réforme du système de santé, le nouveau gouvernement marocain s'apprête à lancer la carte Riaya. C'est quoi au juste ? AlloDocteurs Africa vous dit tout.

Sabrina El Faïz
Rédigé le , mis à jour le
La carte Riaya veut faciliter l'accès aux soins au Maroc
La carte Riaya veut faciliter l'accès aux soins au Maroc  —  RNI

Le 11 octobre dernier, le nouveau chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, a placé la réforme du système de santé au coeur de sa stratégie. L'exécutif s'est engagé à "renforcer les services publics de santé", en se donnant notamment les moyens de répondre à l'urgence à court terme et développer l’offre de soins sur le long terme. Parmi les nouveautés concrètes annoncées, on peut citer la création d'une carte électronique qui facilite l'accès aux soins. Baptisée "Riaya" ("protection" en arabe), cette carte veut accélérer la généralisation de la protection sociale annoncée par le roi Mohammed VI en juillet 2020. 

Riaya, c'est quoi au juste ?

Cette carte électronique veut en finir avec tous les problèmes rencontrés par les patients, les médecins et les assureurs lors d'une prise en charge : l'accès difficile aux soins, le retard dans le remboursement, l'engorgement des urgences ou encore le manque de moyens financiers. Elle contiendra toutes les informations du patient, à savoir : nom, prénom, date de naissance et historique médical. Grâce à la carte Riaya, les médecins pourront donc accéder à tous ces renseignements, quelle que soit la ville où se trouve le patient. De quoi leur permettre de prescrire un traitement adéquat à chaque patient. 

Avec la carte Riaya, les patients n'auront plus à déposer de chèque de garantie avant de se faire soigner. Ils peuvent aussi récupérer leurs médicaments dans les pharmacies sans les payer, dans le cas où ces derniers sont remboursables. Les frais médicaux seront versés par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ou la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS). A terme, la carte Riaya, qui est finalement une version marocaine de la carte Vitale en France, veut permettre à l'ensemble des Marocains d'accéder à des soins dans les quatre coins du Royaume. 

Tout n'est pas parfait

Cette nouvelle carte à puce qui contient tous les renseignements administratifs utiles à la prise en charge des soins va, sans doute, faciliter le travail des assureurs. Mais même si on apprécie l'initiative, il faut admettre que Riaya - qui sera délivrée aux nouveaux-nés avant sa généralisation en 2024 - ne met pas fin aux problèmes du système de santé marocain. Peut-être parce qu'elle ne sera attribuée qu'aux personnes qui disposent d'une couverture maladie, à l'heure où le chantier de la généralisation de la couverture sociale semble avance timidement. Ou peut-être parce que le défi de digitalisation du système sanitaire patine. Ou encore parce que l'hôpital public est au bord du gouffre.