Reforestation : le Sénégal veut planter 20 millions d'arbres

Le Sénégal amplifie son programme de reforestation et ambitionne de planter 20 millions d'arbres d'ici la fin de l'hivernage.

Badr Kidiss
Rédigé le
Selon le ministre de l'Environnement, le baobab peut faire des révolutions (photo d'illustration)
Selon le ministre de l'Environnement, le baobab peut faire des révolutions (photo d'illustration)

L'objectif est fixé. Alors qu'il mène, depuis une dizaine d'années, le plus grand programme de restauration de mangroves au monde, le Sénégal veut planter de nouveaux arbres. Depuis le lancement de son impressionnante campagne de reforestation des mangroves (des forêts typiques de l'Afrique tropicale), le Sénégal a planté un peu plus de 150 millions d'arbres dans le Delta de Casamance. 

"Cette année, nous allons faire une très bonne campagne de reboisement qui a démarré dans d’excellentes conditions. Si la mobilisation constatée à Kaffrine et dans les autres régions du pays continue, il y a lieu d’être optimiste quant à la réalisation des objectifs des 20 millions de plants avant la fin du mois de septembre", a annoncé le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, en marge du lancement de cette campagne de reforestation. 

Le baobab "va faire des révolutions"

Selon l'Agence de presse sénégalaise (APS), "Abdou Karim Sall et sa délégation ont visité la ferme de l’ANIDA (Agence nationale d’insertion et de développement agricole), à Koungheul, où un hectare a été réservé à l’expérimentation de la mise en parcelle de 100 baobabs dont le cycle de production a été raccourci par les moyens de la science".

"Le cycle de production d’un baobab est assez long et par la magie de la recherche, il est possible de raccourcir cette production de trois à cinq ans. Sur le plan économique, cet arbre va faire des révolutions", détaille le ministre de l’Environnement. Avant d'assurer que "la volonté du chef de l'Etat de régénérer nos forêts est réelle. Elle va encore se matérialiser par le classement de 10 nouvelles forêts". Alors que notre santé et celle de la planète semblent liés plus que jamais, on ne peut que féliciter les autorités pour une telle initiative.