Illustration du virus de la grippe saisonnière
Illustration du virus de la grippe saisonnière

RD Congo : une grippe "violente", semblable au coronavirus, sévit à Kinshasa

Une grippe ayant des symptômes similaires à ceux du Covid-19 touche de nombreuses familles de Kinshasa. Des médecins, déjà surchargés par le coronavirus et craignant le pire demandent aux malades de se faire examiner sans attendre.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le

Nouvelle alerte sanitaire en République Démocratique du Congo. Une grippe présentée comme "violente" et semblable au Covid-19 sévit dans les 24 communes de la capitale, Kinshasa, depuis la fin du mois de décembre. Les médecins qui ont donné l'alerte expliquent que cette grippe, qui touche de nombreuses familles de la capitale, a des symptômes similaires à ceux du Covid-19, qui entame sa deuxième vague dans le pays. Parmi les symptômes on compte par exemple des maux de tête, de la fièvre et une faiblesse physique. 

Les médecins appellent les personnes touchées  à aller consulter le plus tôt possible dans un centre hospitalier capable d’établir un diagnostic fiable, afin de recevoir le traitement approprié. "Je demande seulement, en cas des signes, d’aller dans un centre où on dépiste le coronavirus comme c’est le cas dans mon centre hospitalier Vijana, à Ngaliema aussi bien qu’à St Joseph. Allez vous faire dépister," conseille le docteur  Kalombo Chayli, interrogé par nos confrères de Radio Okapi. "C’est gratuit. Cela vous permettra d’éviter le pire qui peut vous arriver"

Des risques respiratoires 

Ce médecin affecté  au service de Covid-19 du centre hospitalier Vijana met en garde contre les effets d’une consultation tardive.  "Lorsqu’un patient éprouve des difficultés respiratoires qui s’ajoute aux autres symptômes de cette grippe, à ce moment-là, les poumons sont déjà atteints,"explique le Dr Chayli sur Radio Okapi. "Si vous avez déjà dépassé 50, 60% de destruction des alvéoles pulmonaires, qui sont en charge de la filtration de l'air dans nos poumons, quand vous venez ici on va devoir commencer à donner de l’oxygène, ça va créer beaucoup de problèmes", relève le praticien.

Les services sont en effet déjà submergés par les malades atteints du coronavirus, qui ont eux aussi besoin d'oxygène. Voilà qui va davantage occuper l’esprit des responsables sanitaires congolais. Après une belle victoire contre la 11ème épidémie d’Ebola dans le pays, officiellement terminée depuis le mois de novembre, la RDC doit désormais se battre  contre un Covid-19 en pleine recrudescence, mais aussi contre la rougeole, qui revient en force dans le  nord-ouest. Autant d'urgences sanitaires qui mettent à mal le système hospitalier.