Que peut-on espérer du R21, le futur vaccin contre le paludisme ?

Alors qu'un nouveau vaccin bon marché contre le paludisme pourrait bientôt être produit à grande échelle, on en sait un peu plus sur cette piqûre très attendue.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa
Rédigé le
A l’unité de recherches cliniques de Nanoro, les chercheurs travaillent pour avoir un vaccin efficace contre le paludisme
A l’unité de recherches cliniques de Nanoro, les chercheurs travaillent pour avoir un vaccin efficace contre le paludisme  —  Abdel Aziz Nabaloum

R21, nom d'un candidat vaccin ! Développé par des chercheurs de l'université Oxford, ce nouvel outil de prévention a démontré une efficacité jusqu'ici inégalée de 77% lors d'essais en Afrique. "Un an après l’administration d’une dose de rappel chez les participants ayant reçu la plus forte dose du vaccin, les résultats que nous avons obtenus indiquent que ce vaccin arrive à maintenir un niveau élevé d’efficacité qui est de 80%", confie Pr Halidou Tinto, chef de l’Unité de recherches cliniques de Nanoro située dans la région du Centre Ouest du Burkina et investigateur principal du projet d’essais cliniques sur le candidat vaccin R21/Matrix-M. Des résultats spectaculaires qui constituent une première dans l'histoire de la recherche d'un vaccin contre le paludisme.  

"Cela veut dire que nous pouvons maintenir une efficacité de plus de 75% sur le long terme, si nous administrons une dose de rappel. Cela devrait permettre aux enfants vivant dans des régions d’endémie palustre comme le Burkina d’être très bien protégés contre le paludisme à l’âge où ils sont les plus vulnérables", poursuit le Pr Tinto. 

Vers une large distribution de ce vaccin ?

Si le RTS,S, le seul vaccin actuellement autorisé chez les enfants contre le paludisme, est toujours attendu dans de nombreux pays africains, le R21 a déjà impressionné une bonne partie de la communauté scientifique. Mais il n'a pas encore reçu une recommandation de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour son déploiement. L'administration de ce vaccin sur une population de 250.000 enfants au Burkina Faso devrait, toutefois, conduire à son approbation. 

En attendant, l'université Oxford s'est associé au plus grand fabricant de vaccins au monde, le Serum Institute of India. Dès 2023, l'institut espère produire au moins 100-200 millions de doses du vaccin R21. Une bonne nouvelle, vu que la capacité de production actuelle du RTS,S ne peut pas permettre de satisfaire la demande mondiale.

Source : Gavi, l'Alliance du vaccin