Premier cas du variant Omicron au Maroc

Après la Tunisie et l'Algérie, le variant Omicron fait son apparition dans un autre pays du Maghreb : le Maroc.

Badr Kidiss
Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le
Ces derniers jours, le Maroc a réussi à réduire drastiquement ses cas de Covid
Ces derniers jours, le Maroc a réussi à réduire drastiquement ses cas de Covid  —  AlloDocteurs Africa / Simo Chafii

Il continue de gagner du terrain. Après avoir été détecté dans onze pays africains, le dernier variant préoccupant du Covid-19, Omicron, vient d'être signalé au Maroc. Il s'agit d'une femme à Casablanca, qui a été prise en charge dans l'un des hôpitaux de la capitale économique du Royaume. Le ministère de la Santé a annoncé, ce 15 décembre, que la patiente est dans un état stable et ne suscite pas d'inquiétude. 

Ce premier cas de cette nouvelle souche mutante a été détecté grâce au séquençage. Un processus long et coûteux que le Maroc s'efforce de réaliser après chaque prélèvement positif. 

Une pandémie qui faiblit

Après s'être barricadé pour se protéger d'Omicron, le Maroc a réussi à réduire drastiquement ses cas de Covid. Mais depuis la détection de ce variant préoccupant sur le continent africain, le Royaume reste à l'affût de nouveaux foyers épidémiques. A ce stade, les autorités sanitaires recensent 951.763 cas positifs, dont au moins 14.798 décès.

Le variant Omicron semble se propager plus vite que le variant Delta, provoquer des symptômes moins sévères et rendre les vaccins moins efficaces, estime l'OMS, tout en rappelant que les premières données doivent encore être vérifiées.