Durant le Ramadan, le cycle du sommeil est mis à rude épreuve (photo d'illustration)
Durant le Ramadan, le cycle du sommeil est mis à rude épreuve (photo d'illustration)

Pourquoi on dort mal pendant le Ramadan ?

Alors que la moitié du Ramadan est passée, le cycle du sommeil est toujours mis à rude épreuve. Différentes raisons sont à l'origine des nuits difficiles.

Sarah Jelloul
Rédigé le , mis à jour le

Pendant le Ramadan, les journées peuvent paraître longues. Très longues. En manque d’énergie, le corps du jeûneur se fatigue plus rapidement. Pourtant, à la nuit tombée, le sommeil n’est pas toujours au rendez-vous. Entre les journées à rallonge, le repas tardif et la pandémie de Covid-19 qui porte un coup au moral et aux nuits, nombreuses sont les raisons qui font que 20% de la population marocaine a une moins bonne qualité de sommeil. 

S'il est recommandé de consulter un professionnel dans le cas où vos problèmes de sommeil datent d'avant le Ramadan, ce mois sacré pour les musulmans est aussi synonyme de manque de sommeil. Selon différentes études réalisées dans de nombreux pays musulmans, les jeûneurs perdent en moyenne 1h30 de sommeil par jour. 

Dis-moi ce que tu manges, je te dirai comment tu dors

Les nuits peuvent être difficiles pour des raisons variées : insomnie, troubles du rythme du sommeil ou encore l'apnée du sommeil...  En plein ramadan, les problèmes de sommeil peuvent aussi s'expliquer par un repas trop copieux. Car une alimentation riche en graisses et en sucre, principaux composants des repas lors du ftour (ou iftar), freine la digestion.

Et comme nous avons aussi tendance à privilégier le café, le thé, les jus de fruits et d'autres boissons gazeuses à l'eau, notre temps de sommeil diminue. Ce qui nous pousse indirectement dans un cercle vicieux, car n'en déplaise aux fêtards et aux insomniaques, le manque de sommeil agit sur la quantité de nourriture qu'on va manger mais aussi sur sa qualité. Mais ce n'est pas tout. 

Les dangers du manque du sommeil

La qualité de nos nuits influence énormément notre santé. Ne pas dormir assez est mauvais pour l'organisme et affaiblit le système immunitaire. "Le manque de sommeil provoque irritabilité, manque de concentration... Le sommeil est incontournable pour la gestion du stress vécu dans la journée. Nous rêvons à chaque endormissement, même si on ne s’en souvient pas, et le rêve ‘’traite’’ ce qui a pu être difficile émotionnellement dans la journée. On peut illustrer cela par le fait qu’on dit que la nuit porte conseil, vu que parfois on se réveille avec une solution non trouvée la veille, ou avec, au saut du lit, le souvenir d’une urgence oubliée’’, nous explique Abdelilah Jarmouni Idrissi, psychologue et psychothérapeute. 

Durant le mois de Ramadan, avec le respect des heures de prière, il est d’autant plus difficile de respecter un cycle de sommeil complet. ‘’Il est important d’adapter son sommeil à la période du Ramadan et c’est à chacun de trouver ce qui lui convient : le salarié aux horaires stricts n’a pas la même marge de manœuvre que le commerçant libre d’ouvrir et fermer comme cela lui convient.  Le plus important pour un adulte est de s’assurer au total sept à huit heures de sommeil, avec ce bémol que le sommeil de fin d’après-midi n’offre pas la même qualité de récupération que celui de la nuit’’, conclut le psychologue.