Le bacille tuberculeux est à l'origine de la tuberculose (photo d'illustration)
Le bacille tuberculeux est à l'origine de la tuberculose (photo d'illustration)

Pour une Côte d'Ivoire sans tuberculose !

Engagée dans la lutte contre le coronavirus, la Côte d'Ivoire a de plus en plus de mal à diagnostiquer la tuberculose. Mais les autorités sont déterminées à se débarrasser de cette maladie pulmonaire.

AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le

La pandémie de Covid-19 freine la lutte contre la tuberculose. C'est un fait, selon plusieurs acteurs de la lutte contre ce mal. Et si la Côte d'Ivoire n'est pas la plus à plaindre sur le continent africain, le pays continue d'enregistrer chaque année des milliers de cas. Certes, le nombre de cas recensés s'est stabilisé autour de 21.000 entre 2017 et 2019, mais depuis l'apparition du Covid-19 sur le sol ivoirien, les autorités déplorent l'augmentation des décès dûs à cette maladie provoquée par le bacille tuberculeux, qui s'attaque le plus souvent aux poumons. 

A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, ce mercredi, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé, a exhorté les acteurs de la lutte contre cette maladie à œuvrer pour "une Côte d’Ivoire débarrassée de toute tuberculose". Mais il reste encore beaucoup à faire... 

Le Covid-19 vampirise les ressources

Outre la peur de se faire contaminer au coronavirus dans un centre de soins, les impacts négatifs du Covid-19 sur la lutte contre la tuberculose sont nombreux. Car la pandémie vampirise les ressources essentielles pour lutter contre ce mal qui est à l'origine de 1,4 millions de décès dans le monde en 2019.

Pourtant, le ministre Aouélé reste confiant. Il estime que la Côte d'Ivoire respectera ses engagements en renforçant ses efforts à travers des innovations portant sur la généralisation de l’utilisation de l’outil moléculaire pour le diagnostic, la prise en compte du traitement des formes de tuberculoses latentes, et le traitement par voie orale des tuberculose pharmaco-résistantes. Par ailleurs, 

Une maladie silencieuse

La tuberculose est une maladie provoquée par le bacille tuberculeux, qui touche le plus souvent les poumons. Elle se transmet lors de l'expectoration de gouttelettes de sécrétions bronchiques par des personnes atteintes.

Chez une personne en bonne santé, l'infection est souvent asymptomatique car le système immunitaire "emprisonne" le bacille, explique l'OMS. Lorsqu'elle se déclare, la tuberculose pulmonaire se manifeste par une toux, parfois teintée de sang, des douleurs thoraciques, une perte de poids et des sueurs nocturnes.

Il est possible de traiter la tuberculose par la prise d'antibiotiques pendant plusieurs mois, et l'OMS estime que le diagnostic et le traitement ont permis de sauver 58 millions de personnes entre 2000 et 2018. Mais la maladie reste l'une des 10 premières causes de mortalité dans le monde, en raison notamment du fait que les symptômes peuvent rester bénins pendant de nombreux mois.