Polémique en Algérie autour de la "démolition" du CHU Mustapha

Le ministre de la Santé envisage-t-il de détruire le plus grand hôpital d'Algérie ? Abderrahmane Benbouzid dénonce une fausse information.

Sabrina El Faïz
Rédigé le , mis à jour le
Le CHU Mustapha est le plus grand hôpital d'Algérie
Le CHU Mustapha est le plus grand hôpital d'Algérie  —  CHU Mustapha

Depuis plusieurs jours, l’affaire de la démolition du CHU Mustapha Bacha d’Alger, plus grand hôpital civil d’Algérie, fait couleur beaucoup d’encre. À en croire plusieurs pages sur les réseaux sociaux, ainsi que certains médias algériens, le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid aurait ordonné la destruction de ce lieu mythique de la ville.       

Suite à ces rumeurs, le ministre de la tutelle a pris la parole en exprimant sa colère quant à ces propos calomnieux. À l’origine de tout cela, une conférence de presse donnée par Abderrahmane Benbouzid, en début de mois, lors de laquelle le ministre a donné son point de vue de médecin.       

À lire aussi : Quand les hôpitaux algériens refusent de soigner les malades du Covid

Une conférence, deux versions

Benbouzid aurait exprimé son inquiétude quant à l’efficacité du CHU. Vieux de 170 ans, cet hôpital ne fait plus aussi bien face aux urgences et n’est plus adapté aux exigences de structures modernes. De plus, le ministre a même abordé le sujet de l’emplacement de l’établissement, qui se trouve au cœur de la ville, et est donc très souvent entouré d’embouteillages, à l’extérieur, comme à l’intérieur de l’hôpital.       

Le samedi 3 septembre, Abderrahmane Benbouzid a ainsi déclaré, selon le média TSA : "Pour régler le problème à 100 %, il faut démolir tout l’hôpital et en construire un autre suivant une structure verticale (…) Je vous rappelle que l’hôpital Mustapha Bacha a été construit en 1854 au Champ de Manœuvres. Les autres hôpitaux ont le même âge et il est très difficile de les gérer".       

Au regard de l'ampleur des réactions, le ministre a déclaré quelques jours plus tard : "Je n’ai jamais dit qu’on va démolir Mustapha, j’ai dit qu’il ne correspondait plus aux normes". Voilà qui clôt le dossier ?