Omicron continue de progresser en Afrique de l'Ouest

Après le Nigéria, le Ghana et le Sénégal, c'est au tour de la Guinée d'enregistrer ses premiers cas du variant Omicron.

Badr Kidiss
Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le
La vaccination anti-Covid piétine en Guinée
La vaccination anti-Covid piétine en Guinée  —  OMS

On le redoutait, c'est officiel : Omicron, le dernier variant préoccupant du Covid-19, sévit en Guinée. Ce mercredi, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) a annoncé que ce variant a été détecté dans plusieurs analyses. Une mauvaise nouvelle, à l'heure où le pays fait face à une quatrième vague durant laquelle le nombre de contaminations explose. 

"Le séquençage des tests réalisés a révélé que le variant est en Guinée. La moitié des échantillons séquencés le prouve clairement; le variant Omicron est donc sur le territoire national. Il faut vous protéger et faire les tests dès que vous ressentez une forte grippe et autres", précise le communiqué de l'ANSS

Une vaccination qui patine

La campagne de vaccination anti-Covid a connu un démarrage lent en Guinée, en raison d'un accès limité aux vaccins. A ce stade, moins de 7% des Guinéens ont été totalement vaccinés contre le Covid-19. En octobre dernier, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a rappelé que l'inégal accès aux vaccins est "le meilleur allié de la pandémie de Covid-19", lors d'une conférence de presse avec le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus.