Ebola se propage au Congo (RDC) et fait de nombreuses victimes
Ebola se propage au Congo (RDC) et fait de nombreuses victimes

Nouveau traitement d'Ebola : Deux malades guérissent en RDC

Les autorités sanitaires congolaises ont annoncé la guérison de deux malades d'Ebola. De quoi confirmer l'efficacité de deux nouveaux médicaments dans la lutte contre ce virus.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

C'est une avancée majeure pour guérir de la maladie à virus Ebola. Alors que l'épidémie qui a été déclarée en août 2018 en République démocratique du Congo a déjà fait plus de 2000 morts, deux médicaments expérimentaux relancent l'espoir de voir le virus contenu. C'est en tout cas ce qu'on peut conclure après la guérison de deux patients affectés par le virus Ebola après onze jours de traitement à Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo.

Ces nouveaux médicaments sont des anticorps qui agissent en neutralisant la capacité du virus à affecter d’autres cellules. "Il y a eu quatre molécules qu’on utilisait pour soigner les malades. Deux molécules ont prouvé leur efficacité, le mAb114 et le REGN-EB3. Je ne peux pas en dire plus", a expliqué à l’AFP le Dr Célestin Ntawigenga, coordonnateur de la riposte contre Ebola à Goma.

Des remèdes développés aux Etats-Unis

Suite à ces résultats prometteurs, ces médicaments seront utilisés sur tous les patients présents en République démocratique du Congo (RDC), qui est actuellement le principal foyer d'infection au virus Ebola. Développés aux Etats-Unis par une équipe de chercheurs, ces nouveaux traitements vont sans doute sauver des vies. Mais si l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué ces résultats, elle a aussi rappelé que ces médicaments ne suffiront pas à stopper l'épidémie d'Ebola.

Le vaccin rVSV-ZEBOV resterait, à ce jour, la solution la plus efficace pour éradiquer Ebola en RDC.  Il a été administré à plus de 190.000 personnes depuis la déclaration de l'épidémie dans le pays. Soit autant de "vies sauvées", selon le ministère de la santé. Et d'après les chiffres de la même source, plus de 900 Congolais ont guéri d'Ebola qui, pour rappel, se transmet à l’homme par certains animaux sauvages. Il peut aussi être transmis entre humains par contacts directs et via les fluides corporels. Autant dire que ces nouvelles avancées représentent une très bonne nouvelle dans la lutte contre Ebola.