Après avoir vaincu la maladie à virus Ebola, Espérance Nabintu et son fils, Ebenezer Fataki ont quitté le CTE de Goma
Après avoir vaincu la maladie à virus Ebola, Espérance Nabintu et son fils, Ebenezer Fataki ont quitté le CTE de Goma

Les survivants d'Ebola, des porteurs d'espoir en RDC

Les survivants de la maladie à virus Ebola, en République démocratique du Congo, attisent l'espoir d'un traitement efficace et envoient un message fort aux détracteurs des Centres de traitement d'Ebola (CTE).

AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le

C'est une lueur dans la nuit. Un petit millier de Congolais a survécu à la maladie à virus Ebola. Dans un pays où l'épidémie  a tué plus de 2100 personnes depuis sa déclaration officielle en août 2018, ces "vainqueurs" d'Ebola attisent l'espoir d'un traitement efficace. Mais pas que. Claude Mabowa fait partie des survivants de cette maladie qui provoque saignements et défaillance des organes vitaux.  Ce jeune de 21 ans a été mis en avant par les équipes à l’œuvre contre le virus dans le Nord-Kivu (est) pour avoir passé son diplôme de fin d'études dans un Centre de traitement d'Ebola (CTE) à Beni.

Seulement voilà, survivre à Ebola, c'est aussi devoir faire face aux regards des autres qui pensent - à tort - que les anciens malades peuvent toujours transmettre la maladie. Car oui, les survivants d'Ebola sont immunisés contre le virus. "Il y avait des gens qui s’approchaient de moi et les autres s’éloignent. Cela m’a aussi beaucoup dérangé mais pour le moment, les choses évoluent très bien dans la communauté", a expliqué Claude dans les ondes de la radio Top Congo de Kinshasa.

Un rôle utile et déterminant

A 28 ans, Jeannot est un autre survivant au virus Ebola. Dès sa guérison dans un Centre de traitement d'Ebola, cet assistant-commercial dans une charpenterie n'a pas hésité à revenir au CTE pour y travailler aux côtés de patients. Autre cas, même finalité : Maurice, un médecin de 35 ans, a contracté le virus en soignant un patient dès juillet 2018 . Ayant survécu avec sa femme Espérance, il a décidé de prendre la tête d'une Association des survivants pour la riposte rapporte l'Agence France Presse (AFP).

Après avoir vu la mort dans les yeux, la plupart des "vainqueurs" d'Ebola n'hésitent pas à revenir dans les CTE qui leur ont sauvé la vie pour travailler auprès des patients. Ces survivants de la dixième épidémie de la maladie à virus Ebola sur le sol congolais depuis 1976 envoient aussi un message fort à tous ceux qui doutent de la fiabilité des CTE et résistent avec violence aux messages de prévention. Il ne reste plus qu'à espérer que ces bonnes intentions portent leurs fruits.