Les Marocains se rendraient chez le médecin moins d'une fois par an

Malgré une croissance constante du budget de la santé, un Marocain ne dépense pas plus de 561 dirhams par an pour sa santé. Un montant qui révèle un très faible accès aux soins dans le pays.

Sabrina El Faïz
Rédigé le , mis à jour le
Les Marocains fréquentent rarement les cabinets médicaux
Les Marocains fréquentent rarement les cabinets médicaux  —  AlloDocteurs Africa / Simo Shafii

0,65. C’est le nombre d’examens médicaux auquel a accès un Marocain en une année. Pour les examens paramédicaux, ce taux ne s’élève qu'à 0,83 par an. Ces chiffres sont issus du dernier rapport sur la politique sanitaire du Médiateur pour la démocratie et les droits de l'Homme (MDDH), de 2012 à 2021. 

Pour réaliser ce rapport, l’ONG a pris en considération plusieurs critères comme l’accessibilité aux services de santé, la qualité des services, la continuité des soins et le taux de couverture médicale dans le pays. 

Une disparité encore trop présente

Le rapport du MDDH révèle une forte disparité entre les régions, en particulier en termes de répartition du personnel médical. Plus d’un tiers des médecins au Maroc sont localisés dans les zones de Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra.        

Juste après on retrouve les régions de Marrakech-Safi et de Fès-Meknès. À elles quatre, ces régions rassemblent 7.601 professionnels de santé, soit 67,86 % des médecins au Maroc. 

Par ailleurs, la répartition des lits par habitant est aussi alarmante. En effet, le taux national atteint à peine les 4,35 lits pour 10.000 habitants tandis que le taux mondial est de 28,90 lits.

Une santé trop chère pour les ménages

Autre chiffre inquiétant évoqué dans le rapport : le remboursement des soins. Un ménage marocain prend en charge 50,7 % du prix d’un médicament, alors que l’Organisation mondiale de la Santé préconise de ne pas dépasser un taux de 25 %. 

Même si le budget alloué à la santé est en constant développement, il ne représente que 5,89 % du budget global du pays, soit 561 dirhams par personne.