L'épidémie de méningite officiellement terminée en RD Congo

Bonne nouvelle, l'épidémie de méningite déclarée en septembre dans le nord-est de la République démocratique du Congo "est officiellement terminée".

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le , mis à jour le
L’épidémie de méningite déclarée terminée en République démocratique du Congo
L’épidémie de méningite déclarée terminée en République démocratique du Congo  —  OMS

Nouvelle victoire. Les autorités sanitaires congolaises ont réussi à maîtriser l'épidémie de méningite qui a fauché la vie de 205 Congolais en quelques mois. Cette infection grave, typiquement de nature bactérienne, est aisément transmise par des particules en suspension dans l'air provenant de sécrétions corporelles. "La méningite peut causer des épidémies dévastatrices. Elle frappe vite et est mortelle", a expliqué la Dre Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. 

"Mettre fin à cette épidémie dans des circonstances difficiles et dans le contexte de la pandémie de Covid-19 n'est pas un mince exploit réalisé par les autorités nationales. Nous devons cependant investir davantage pour mieux détecter, prévenir et atténuer les effets accablants de cette maladie", a ajouté la Dre Moeti.

Un patient zéro difficilement identifiable

Selon l'OMS, cette épidémie de méningite a commencé début juin dans deux aires minières de la zone de santé de Banalia, à 227 km au nord de Kisangani, capitale provinciale de la Tshopo. La première alerte a été lancée par les autorités sanitaires provinciales après une augmentation du nombre de décès de personnes présentant des symptômes comme "la fièvre, des maux de tête et une raideur de la nuque, ainsi que des diarrhées sanglantes dans certains cas", explique-t-on.

La province de la Tshopo se situe dans la ceinture africaine de la méningite qui s'étire sur tout le continent, du Sénégal à l'Éthiopie, et englobe 26 pays. La ceinture africaine de la méningite est la plus vulnérable dans le monde aux épidémies récurrentes, d'après l'OMS. Dans le passé, des épidémies de méningite sont déjà survenues dans plusieurs provinces de la RDC. En 2009, une épidémie à Kisangani avait fait 15 morts sur 214 cas.

Source : AFP