Le testicule de mon fils n'est pas descendu, que faire ?

Il peut arriver qu’un testicule ne descende pas lors de la grossesse. Si c’est le cas, la migration se fait généralement au cours de la première année de vie de votre bébé.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le
Un bébé avec son ours en peluche
Un bébé avec son ours en peluche

Faut-il s’inquiéter si le testicule de son petit garçon n’est pas descendu ? C’est la question posée par Françoise, du Burundi, à laquelle répond le Dr Jean-Marc Sène dans cet épisode d'AlloDoc, en partenariat avec Bonjour Santé, l'émission santé de Canal+ Afrique, et avec le soutien de Sanlam. 

"Les testicules sont les glandes qui fabriquent la testostérone et les spermatozoïdes. Et ces spermatozoïdes sont très sensibles à la chaleur, c’est pour cette raison que les testicules sont situés à l’extérieur du corps, dans les bourses"
, explique Jean-Marc Sène. En effet, la température est de 35 °C dans les bourses, contre 37 °C dans le corps. 

Une ectopie testiculaire

"Il faut savoir que lors de la grossesse, il existe une migration de ces testicules qui passent de l’abdomen vers l’extérieur du corps. Quelques fois, cette migration se fait incomplètement, le testicule reste coincé dans l'aine", poursuit le Dr. On parle alors d’ectopie testiculaire. 

Cette affection concerne 3 à 4 % des garçons nés à terme. Le risque est beaucoup plus élevé chez les prématurés, puisque le nombre de bébés concernés passe à 20 %.  

À lire aussi : Mon bébé a des coliques, que faire ?

Une prise en charge essentielle

"Dans trois quarts des cas, la fin de la migration se fait dans les six à douze premiers mois de la vie. Après cette période, si le testicule n’a toujours pas migré, le chirurgien pourra faire une intervention pour le replacer dans la bourse", indique Jean-Marc Sène.

Il est important de prendre l’ectopie testiculaire en charge car elle peut avoir des conséquences sur le développement du garçon. Le mauvais fonctionnement des testicules peut nuire à la sécrétion des hormones, comme la testostérone, qui commande le développement des organes génitaux ou encore l'apparition des poils et la mue.  

La trop haute température du corps affecte aussi la future formation des spermatozoïdes. Enfin, une ectopie testiculaire non traitée multiplie par vingt le risque de cancer du testicule à l'âge adulte. D'où la nécessité de régler le problème très tôt.