La dépigmentation cosmétique volontaire est un véritable phénomène social au Sénégal
La dépigmentation cosmétique volontaire est un véritable phénomène social au Sénégal

Le Sénégal tape sur les pubs pour la dépigmentation

Alors que le phénomène de la dépigmentation fait des ravages au Sénégal, le Conseil national de régulation de l'audiovisuel (CNRA) insiste sur l'interdiction des pubs des produits de blanchiment de la beau.

AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le

Très prisées par les Sénégalaises, les crèmes éclaircissantes pour la peau continuent de connaître un succès, malgré les mises en garde régulières des spécialistes de la santé. Mais les autorités veulent en finir avec le drame du blanchiment"La diffusion, par les médias audiovisuels (radios et télévisions), de messages publicitaires relatifs aux produits de dépigmentation, est interdite par la loi", a indiqué le Conseil national de régulation de l'audiovisuel (CNRA), en rappelant une loi sur la presse votée en 2017.

"La violation de ce texte explique les observations envoyées par le CNRA aux radios et télévisions, pour l'arrêt de la diffusion de tous les messages publicitaires relatifs aux produits de dépigmentation et pour inviter les éditeurs qui n'ont pas encore signé des contrats de sponsoring ou autres, à refuser toute offre de publicité relative à ces produits", ajoute le Conseil dans son rappel à l'ordre aux médias audiovisuels.

Des conséquences désastreuses sur la santé

Alors que des spécialistes de la santé alertent régulièrement sur les risques de cancers de la peau, d'hypertension et de diabète avec l'utilisation de ces produits de dépigmentation, à Dakar notamment, des affiches vantant des produits décapants, à base de corticoïdes et d'agents dépigmentants très puissants, sont visibles sur de nombreuses artères.

Plusieurs débats sont régulièrement organisés dans les médias locaux au cours desquels ces spécialistes déconseillent cette pratique appelée localement "xessal" (s'éclaircir la peau en langue wolof). De nombreuses femmes affirment recourir au "xessal" parce que, selon elles, les hommes préfèrent celles qui ont la peau claire. Mais la vérité, comme dirait l'artiste, c'est que toutes les femmes sont belles !