Le médecin tunisien se fait rare
Le médecin tunisien se fait rare

Le Maroc souffre du manque de médecins !

L'exode massif des médecins marocains vers l'étranger coûter très cher au Royaume.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

La situation est très inquiétante pour un pays qui se préoccupe de sa santé. Chaque année, 300 médecins quittent le Maroc pour exercer sous d'autres cieux. Une situation qui complique l'accès aux soins pour des milliers patients, et elle fait perdre beaucoup d'argent à l'Etat. Selon un rapport publié sur le British Medical Journal (BMJ), l'exode massif des médecins marocains vers l'étranger coûte au Royaume entre 0,1 et 0,25% de son PIB. Ce qui équivaut à 1,1 milliard de dirhams (≈ 100 millions d'euros) et 2,67 milliards de dirhams (≈ 260 millions d'euros). 

Si le ministère de la Santé veut actuellement recruter 4.000 professionnels (médecins, infirmiers et personnel administratif) pour combler les déserts médicaux qui s'étendent de Tanger à Lagouira, cela ne semble pas suffisant vu les besoins de la population. Aujourd'hui encore, le Maroc fait partie des pays identifiés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme présentant une offre médicale insuffisante. Alors qu'on estime que le pays manque de près de 30.000 médecins sur tout le territoire, le rapport indique que le manque de médecins augmente le risque de mortalité maternelle et infantile au Maroc.