Le Maroc lance une nouvelle campagne de vaccination contre le Covid pour l’hiver

À la veille de la saison hivernale, le Maroc se prépare à faire face à une cinquième vague de contaminations au Covid-19. Le ministère lance une énième campagne pour atteindre rapidement l’immunité collective.

Sabrina El Faïz
Rédigé le , mis à jour le
La vaccination des personnes âgées reprend au Maroc
La vaccination des personnes âgées reprend au Maroc  —  Mapexpress

13 millions. C’est le nombre de doses qui constitue le stock marocain de vaccins anti Covid-19 pour la nouvelle campagne nationale qui sera très prochainement lancée par le ministère de la Santé. Malgré la baisse du nombre de cas, le ministère se prépare à affronter une nouvelle vague de contaminations.       

Selon le journal Al Ahdath AL Maghribia, cette nouvelle vague pourrait, en plus, être accompagnée d’une importante propagation de maladies respiratoires et de grippes. En prévision de cela, la tutelle s’est mise en tête d’accélérer la campagne qui perd de sa vitesse de croisière avec 11,6 millions de doses du vaccin Sinopharm et 1,2 million de doses de Pfizer.       

À lire aussi : Au Sénégal, la vaccination anti-Covid ne décolle toujours pas

De nouveaux variants pourraient voir le jour

Alors que le ministère fait appel aux citoyens pour une troisième et une quatrième dose, le relâchement est flagrant, bien visible dans les lieux publics ou encore dans les transports en commun. Pourtant, selon la commission scientifique et technique, de nouveaux variants pourraient bien voir le jour lors de la saison de froid. Il s’agirait de nouveaux mutants du variant Omicron, proches des sous-mutants BA.4 et BA.5.       

Loin d’être combattu, le variant Omicron représente une domination de 99 % au niveau mondial. Les sous-variants, quant à eux, sont dominés par BA.5 à hauteur de 74 %. Les laboratoires internationaux sont, par ailleurs, en plein développement de vaccins adaptés à Omicron et ses variants.       

Le Maroc voudrait profiter de cette période de calme précédant la saison hivernale, pour lancer une nouvelle campagne qui permettrait de mieux faire à une potentielle cinquième vague et atteindre, de ce fait, une immunité collective de 80 %.