Le Malawi en guerre contre la polio sauvage

Après avoir détecté son premier cas de poliomyélite sauvage en 30 ans et le premier en Afrique en cinq ans, le Malawi s'apprête à lancer une campagne de vaccination anti-polio.

AlloDocteurs Africa
AlloDocteurs Africa
Rédigé le
Le Malawi s'apprête à lancer une campagne de vaccination contre la polio
Le Malawi s'apprête à lancer une campagne de vaccination contre la polio  —  OMS

Mieux vaut prévenir que guérir. Une semaine après avoir déclaré le premier cas de polio sauvage en Afrique depuis cinq ans, le Malawi a annoncé qu'il allait lancer en mars une campagne nationale de vaccination contre la polio. Cette annonce intervient alors qu'on vient d'apprendre que la fillette de quatre ans chez qui la polio a été diagnostiquée n'était pas complètement vaccinée. 

Les autorités visent la vaccination de près de trois millions d'enfants âgés de moins de cinq ans. "La prochaine campagne de vaccination contre la polio, dans quatre semaines, (...) visera environ 2,9 millions d'enfants à travers le pays", a déclaré Queen Dube, directrice du ministère de la Santé du Malawi. 

14 millions de doses commandées

Le Malawi a passé une commande d'environ 14 millions de doses de vaccins. La vaccination devrait s'étendre au-delà des frontières du Malawi et cibler certains districts des pays voisins, a prévisé Mme Dube. 

La directrice du ministère de la Santé a aussi indiqué qu'une réunion d'urgence des régulateurs sanitaires internationaux était prévue lundi et qu'elle pourrait recommander la vaccination obligatoire des voyageurs se rendant au Malawi afin de freiner la propagation du virus. 

Une souche qui circule au Pakistan

Le représentant de l'Unicef au Malawi, Rudolf Schwenk, a qualifié mardi l'épidémie de "situation très grave". "Nous devons collectivement prendre des mesures rapides car il s'agit d'une urgence nationale", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. Le président malawite Lazarus Chakwera a déclaré une urgence sanitaire nationale. 

Les analyses de laboratoire ont montré que la souche détectée est liée à une souche qui a circulé dans la province du Sindh, au Pakistan. La polio, un virus infectieux et contagieux qui attaque la moelle épinière et provoque une paralysie irréversible chez les enfants, reste endémique au Pakistan et dans son pays voisin, l'Afghanistan. 

Source : AFP