Le vaccin Johnson & Johnson a des avantages logistiques intéressants pour l'Afrique (Image d'illustration)
Le vaccin Johnson & Johnson a des avantages logistiques intéressants pour l'Afrique (Image d'illustration)

Le Burundi va enfin pouvoir commencer la vaccination contre le Covid

Inscrit au programme Covax depuis juillet, le Burundi devrait enfin recevoir ses premières doses de vaccins contre le Covid-19 dans les prochaines semaines.

AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le

Bientôt la fin de l’attente ! Le Burundi, l'un des derniers pays au monde à ne pas avoir commencé à vacciner sa population contre le Covid-19, a annoncé jeudi qu'il devrait recevoir ses premiers vaccins dans les prochaines semaines. 

"Nous avons, avec l'Union africaine, la Banque mondiale et l'Unicef, la promesse que les premiers vaccins arrivent entre le 25 octobre et les quinze premiers jours de novembre, si tout va bien", a déclaré à la presse le ministre de la Santé Thaddee Ndikumana.

Une longue attente

Seuls trois pays n'ont pas encore commencé de campagne de vaccination contre le Covid-19 : le Burundi, l'Erythrée et la Corée du Nord. 

Aucun de ces trois pays n’a jusqu’à présent reçu les doses nécessaires, bien que le Burundi soit inscrit au programme Covax depuis le mois de juillet. 

Mais cette situation devrait prendre fin prochainement grâce au don de plus de 2 millions de doses de l’OMS. Il s’agit du vaccin unidose développé par le laboratoire pharmaceutique américain Johnson & Johnson.

Intérêt tardif pour la vaccination

Après des mois de déni de l'épidémie sous le président Pierre Nkurunziza, décédé subitement le 8 juin 2020 officiellement d'un arrêt cardiaque, son successeur Évariste Ndayishimiye, a opéré une volte-face complète. Le nouveau président a qualifié le coronavirus de "plus grand ennemi des Burundais". 

Le programme de vaccination qui devrait démarrer en novembre fait partie d'un nouveau plan de lutte anti-Covid de six mois, développé avec des partenaires dont l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

On a très peu d'informations sur la propagation du Covid-19. Le dernier bilan officiel fourni par le Burundi, publié le 13 juillet dernier, faisait état de moins de 6.000 cas pour à peine 8 décès. Des chiffres qui sont sans doute loin en dessous de la réalité. 

Source : AFP