L'Afrique accélère sa riposte aux maladies tropicales négligées

Ces dernières années, des progrès importants ont été réalisés dans l’élimination, le contrôle et l’éradication des maladies tropicales négligées sur le continent africain.

Badr Kidiss
Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le
Le traitement préventif des maladies tropicales négligées a sauvé de nombreuses vies en Afrique
Le traitement préventif des maladies tropicales négligées a sauvé de nombreuses vies en Afrique  —  OMS

Elles touchent des millions de personnes en Afrique ! Les maladies tropicales négligées (MTN) peuvent être accablantes, en causant par exemple de fortes douleurs, des handicaps et des malformations, la malnutrition, un retard de croissance et des déficiences cognitives. L’anémie causée par certaines de ces maladies a, par exemple, un effet direct sur la mortalité maternelle.

Les maladies tropicales négligées constituent un ensemble de 20 maladies ou groupes de maladies qui se manifestent principalement dans les régions tropicales et subtropicales. Parmi celles-ci figurent la filariose, plus connue sous le nom d’éléphantiasis, l’échinococcose ou "cécité des rivières", la schistosomiase ou "bilharziose", ainsi que la trypanosomiase humaine africaine ou "maladie du sommeil". 

De très gros progrès africains

L’Afrique a réalisé d’importants progrès en direction de ces objectifs. La lèpre a pratiquement été éliminée en tant que problème de santé publique, les Comores étant le seul pays qui n’a pas encore atteint l’objectif de l’élimination dans l’une de ses trois îles. En tout, 41 pays du continent ont été déclarés exempts de transmission de la maladie du ver de Guinée – une maladie parasitaire invalidante – et la République démocratique du Congo devrait être certifiée en 2022. 

L’élimination de la maladie du sommeil en tant que problème de santé publique a été validée au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Togo. Par ailleurs, la Guinée équatoriale, le Ghana, le Rwanda et l’Ouganda ont entamé le processus de validation de l’élimination de cette maladie. 

De nouveaux obstacles à l'ombre du Covid

Malgré ces avancées considérables, des défis subsistent. Parmi ceux-ci, on peut notamment citer l'absence de programmes de contrôle et d’élimination des maladies tropicales négligées, la faible intégration de ces maladies au sein des principaux programmes de santé ou encore les financements insuffisants. 

Et vu que le personnel de santé est déjà insuffisant dans de nombreux pays africains, le Covid a compliqué la situation. Car la lutte contre cette pandémie "vampirise" les ressources humaines des différents pays du continent. Au grand dam de nombreux personnes atteintes de maladies délaissées. Jusqu'à quand ?