Guinée équatoriale : Bata est privée d'eau courante depuis trois semaines

Bata, la capitale économique de la Guinée équatoriale, est privée d’eau courante depuis plus de trois semaines.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le , mis à jour le
La ville de Bata est confrontée à une pénurie d'eau courante
La ville de Bata est confrontée à une pénurie d'eau courante

C'est un cauchemar pour les habitants de Bata. Le poumon économique de la Guinée équatoriale connait une pénurie d'eau. "Cela fait déjà trois semaines que nous vivons sans eau courante", a indiqué Teodoro Nguema, résident de Bata, joint au téléphone par l'AFP.

"Nous sommes contraints d'acheter l'eau à ceux qui disposent de citernes pour nos besoins quotidiens", raconte Hernestina OyanaFace, l'un des 250.000 habitants de Bata. Face à cette crise, le Premier ministre équato-guinéen Francisco Pascual Obama Asue a promis que l'eau courante allait être rétablie dans les jours à venir, sans préciser les raisons de cette coupure. 

Il y a urgence

Ce n'est pourtant pas la première fois que les Équato-guinéens n'ont plus d'eau courante. Selon un rapport de Human Rights Watch, plus de la moitié de la population n’a pas accès à de l’eau potable sûre à proximité. Et ce taux n'a presque pas bougé depuis 1995, malgré les efforts des autorités pour développer le réseau d’approvisionnement en eau potable et le système d’évacuation des eaux usées. Une situation qui peut avoir de graves conséquences sur la santé. 

D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), "la charge attribuable au manque d’eau, de moyens d’assainissement et d’hygiène équivaut à 1,8 million de décès". Toujours selon la même source, l’insuffisance ou l’absence des services d’alimentation en eau et d’assainissement ou leur mauvaise gestion expose les personnes concernées à des risques évitables pour leur santé. Espérons donc que le gouvernement prépare rapidement un plan de sortie de crise pour éviter le pire.