En RD Congo, un carnet de santé électronique veut limiter les erreurs médicales

À seulement 24 ans, le jeune entrepreneur Congolais Guylain Badesi a mis en place un carnet médical numérique, "Health-Malamu" qui signifie bonne santé.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le
En RD Congo, un carnet de santé électronique veut limiter les erreurs médicales

Réduire le nombre d'erreurs médicales ! C’est l’objectif annoncé de Guylain Akilimali Badesi, le créateur de Health-Malamu, un carnet de santé électronique sous forme de bracelet ou carte. Relié à une plateforme de gestion des soins et au dossier médical du patient, ce gadget permet au médecin de connaître tous les antécédents de son patient. Il aide aussi le patient à prendre ses rendez-vous avec un professionnel de la santé.

En plus d'être efficace, le passeport numérique Health Malamu ("Bonne santé", en lingala) est très pratique : il se met sur le poignet comme une montre et permet au médecin d'assurer une surveillance médicale à distance. 

"Notre objectif est de sauver beaucoup plus de vies dans notre pays en évitant des erreurs médicales. De la même manière qu’on se promène avec son téléphone, son passeport, porte-monnaie, que chaque congolais se déplace avec ses données médicales pour en faire usage en cas de besoin“, explique le jeune entrepreneur à nos confrères de Zoom-eco. 

Toujours en phase de déploiement, Health Malamu ne cible pour l'heure que les structures sanitaires en République démocratique du Congo (RDC). "Nous recevons actuellement beaucoup de demandes et nous n’arrivons pas à satisfaire nos clients, parce que nous sommes limités par les moyens financiers pour acheter des matériels. Ce pourquoi nous sollicitions l’accompagnement du ministère de la santé de la République Démocratique du Congo et des personnes de bonne volonté pour atteindre nos objectifs", espère l'inventeur de ce carnet de santé.