Pour ralentir la propagation du virus Ebola, l'OMS a expédié en RDC du matériel médical (photo d'illustration)
Pour ralentir la propagation du virus Ebola, l'OMS a expédié en RDC du matériel médical (photo d'illustration)

Ebola refait son apparition en Côte d'Ivoire, l'OMS s'inquiète

Après l'identification d'un cas de maladie à virus Ebola en Côte d'Ivoire il y a quelques jours, le premier depuis 1994, l'Organisation mondiale de la santé s'inquiète au plus haut point.

AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le

Décidément, il est toujours là ! Près de deux mois après l'annonce de la fin de l'épidémie d'Ebola en Guinée, la Côte d'Ivoire voisine vient de détecter un cas : il s'agit d'une patiente en provenance de Guinée, qui avait été hospitalisée à Abidjan, la capitale économique du pays. 

Si pendant quatre mois, une épidémie de maladie à virus Ebola a sévi en Guinée, elle a officiellement pris fin le 19 juin 2021. Et pour l'heure, aucun élément n’indique que le cas détecté en Côte d’Ivoire est lié à la récente flambée épidémique qui a touché la Guinée qui fait actuellement face à un virus de la famille d'Ebola. Une enquête plus approfondie et un séquençage génomique permettront d’identifier la souche du virus et de déterminer s’il existe un lien entre les deux flambées.

"Il s'agit d'un cas isolé et importé", a assuré le ministre ivoirien de la Santé, Pierre Dimba à la télévision nationale RTI, ajoutant que la patiente était "actuellement en isolement et prise en charge au centre de traitement des maladies hautement épidémiques du CHU de Treichville", à Abidjan. 

La risposte anti-Ebola s'organise

Le gouvernement ivoirien a décidé la réactivation du système de surveillance et de riposte au virus Ebola mis en place pendant la dernière épidémie en Guinée, l'organisation "du suivi de tous les contacts identifiés, la poursuite du strict respect des mesures barrières édictées contre le Covid-19 qui restent valables pour la maladie à virus Ebola" et une "collaboration transfrontalière intense avec la Guinée".

"Le gouvernement rassure les populations et les invite à la sérénité", a déclaré Dimba. "Toutes les dispositions sont prises pour faire face à cette situation, Le dispositif sanitaire pour le contrôle de la maladie existe et a été éprouvé avec succès par le passé".

Une situation inquiétante pour l'OMS

Rien qu'en 2021, des épidémies de la maladie à virus Ebola ont été notifiées en République démocratique du Congo et en Guinée, mais c’est la première fois que la maladie se déclenche dans une grande capitale comme Abidjan depuis l’épidémie d’Ebola qui a sévi en Afrique de l’Ouest entre 2014 et 2016.

"Il est extrêmement préoccupant que cette épidémie ait été déclarée à Abidjan, une métropole de plus de quatre millions d’habitants", a indiqué Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique. Mais face à cette dangereuse maladie qui est souvent mortelle, la Côte d'Ivoire peut compter sur l’expertise du continent en matière de lutte contre ce mal pour accélérer la riposte. Il s’agit de l’un des six pays auxquels l’OMS a récemment fourni "un appui dans le but de renforcer la préparation à la lutte contre la maladie à virus Ebola et ce diagnostic rapide montre que la préparation porte ses fruits".