Le nouveau coronavirus (Covid-19) continue à se propager en Afrique (Illustration)
Le nouveau coronavirus (Covid-19) continue à se propager en Afrique (Illustration)

Covid : L'Afrique du Sud surveille un nouveau variant

Alpha, Beta, Gamma, Delta... bientôt le variant Epsilon ? En Afrique du Sud, les scientifiques surveillent de près l'émergence d'une nouvelle mutation du Covid-19.

AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le

La course aux variants n'est pas finie ! Alors que le variant Delta continue de faire des ravages, des scientifiques sud-africains s'inquiètent déjà de la prochaine mutation du Covid-19. Ils surveillent de près un nouveau variant possédant un taux de mutation inhabituel, et dont la fréquence a graduellement augmenté ces derniers mois, a indiqué lundi l'Institut national des maladies transmissibles d'Afrique du Sud (NICD).

Le variant, connu pour le moment sous le nom de C.1.2 a été signalé la semaine passée par la Plateforme de recherche, d'Innovation et de Séquençage du Kwazulu Natal (Krisp), dans une étude pas encore publiée. Alors que la majorité des infections par le Covid-19 en Afrique du Sud sont actuellement provoquées par le variant Delta, C.1.2 a attiré l'attention des scientifiques, car il mute presque 2 fois plus vite que les autres variants déjà observés. 

Déjà présent en Chine et au Royaume Uni

Jusqu'ici, C.1.2 a été détecté dans toutes les provinces sud-africaines. Et il a même franchi des frontières : on l'a identifié notamment en Chine, à Maurice, en Nouvelle-Zélande ou encore au Royaume-Uni. Il n'est cependant pas assez fréquent pour être qualifié de "variant digne d'intérêt" ou de "variant inquiétant", comme le sont les variant Delta et Beta, tous deux très contagieux. 

Les scientifique du NICD assurent que C.1.2 n'est pour le moment "présent qu'à de très faibles niveaux", et qu'il est trop tôt pour déterminer son évolution. "À ce stade, nous n'avons pas de données expérimentales pour confirmer comment il réagit, en terme de sensibilité aux anticorps", explique Penny Moore, chercheuse au NICD. Mais "nous avons une confiance considérable dans le fait que les vaccins distribués en Afrique du Sud continueront de nous protéger contre les cas graves et la mort", a-t-elle ajouté. 

Une vaccination toujours trop lente

L'Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent africain, avec 2,7 millions de cas recensés jusqu'ici, dont près 82.000 décès. Le variant Beta avait été à l'origine d'une deuxième vague de contaminations qui a touché le pays en début d'année. Aujourd'hui, l'Afrique du Sud est confrontée à une troisième vague, dominée par le variant Delta. Pour tenter d'éviter de nouvelles vagues, les campagnes de vaccination doivent progresser rapidement.

Mais à ce jour, seulement 2% de la population du continent africain a reçu au moins une dose, quand les Etats-Unis ou l'Europe visent les 70% de la population totalement immunisée dans les mois qui viennent. La production de vaccin anti Covid sur le sol sud-africain, lancée récemment, devrait permettre aux pays du continent d'obtenir plus facilement des doses. Mais le chemin reste long vers une protection optimale de la population. 

Source : AFP