Covid et coupures d'électricité, la double peine des Mauriciens

Après le passage du cyclone Batsirai au large des côtes de l'île Maurice, les autorités commencent à dresser un premier bilan des dégâts.

AlloDocteurs Africa
AlloDocteurs Africa
Rédigé le
 Les chutes d'arbres ont perturbé la distribution électrique sur l'île (photo d'illustration)
Les chutes d'arbres ont perturbé la distribution électrique sur l'île (photo d'illustration)  —  DR

C'est ce que l'on appelle la double peine. Alors que l'île Maurice fait face à une hausse des contaminations au Covid-19 depuis l'apparition du variant Omicron sur son territoire, elle doit aujourd'hui s'adapter à un nouveau facteur très aggravant : le cyclone Batsirai qui a tout ravagé sur son passage. A l'heure où ces lignes sont écrites, on sait qu'au moins 7.500 foyers sont privés d'électricité sur l'île Maurice. 

Ces coupures ont été causées par des chutes d'arbres, qui ont également perturbé le réseau téléphonique, a indiqué l'opérateur Mauritius Telecom. Le cyclone tropical Batsirai est passé au plus proche à 130 kilomètres au nord-ouest de l'île mercredi vers 15H30 locales (11H30 GMT), selon les services météorologiques qui ont déclaré que l'alerte, annoncée mardi, serait levée dans la soirée. 

A l'arrêt

Des rafales dépassant les 120 km/h ont été enregistrées dans plusieurs points de l'île dans la journée de mercredi, avec des pointes de 151 km/h à Port-Louis, la capitale située au nord-ouest de l'île. Maurice était à l'arrêt depuis mardi après-midi: transports publics, banques et commerces ainsi que l'aéroport et le port sont restés fermés.

La réouverture des établissements scolaires, fermés depuis novembre en raison de la propagation du variant Omicron, n'a pu avoir lieu comme prévu. Le cyclone Batsirai poursuivait sa route vers l'ouest dans l'Océan Indien et devrait passer dans la nuit au large de l'île de La Réunion, placée en alerte cyclonique rouge à partir de 19H00 mercredi (15H00 GMT).

Source : AFP