Covid-19 : vers une baisse (enfin) durable des contaminations en Afrique ?

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, l’Afrique sort de la saison des voyages du nouvel an sans une recrudescence significative des cas de Covid-19.

Badr Kidiss
Badr Kidiss
Rédigé le
Les décès en Afrique dus au Covid-19 ont chuté de 99 % par rapport à la même période en 2022
Les décès en Afrique dus au Covid-19 ont chuté de 99 % par rapport à la même période en 2022  —  OMS

21.000. C'est le nombre de cas de Covid-19 enregistré en Afrique durant les trois premières semaines de 2023. Ce qui représente une baisse de 97% par rapport à la même période de l’année dernière. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), c’est la première fois que janvier n’est pas marqué par une recrudescence des cas après les fêtes de fin d’année depuis le début de la pandémie. 

"Nous commençons l’année 2023 sur une note positive. Pour la première fois depuis que le coronavirus a secoué nos vies, le mois de janvier n’est pas synonyme de recrudescence. L’Afrique entame la quatrième année de la pandémie avec l’espoir de dépasser le mode de réponse d’urgence", a déclaré la Dre Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Lire aussi Comment la surveillance des eaux usées aide à lutter contre le Covid-19 et la polio en Afrique

Vers une transmission de faible niveau

Certes, le nombre de tests PCR ne cesse de diminuer, mais il est vrai que les hospitalisations pour des cas sévères de Covid-19 ont nettement diminué dans les quatre coins du contient. Mieux encore, "les décès hebdomadaires ont chuté de 99 % par rapport au niveau atteint au cours des trois premières semaines de janvier 2022", précise la Dre Moeti. 

Mais avec le ralentissement progressif des cas au cours de l’année écoulée, l’OMS s’attend à ce qu’une transmission de faible niveau du virus se poursuive dans les mois à venir, avec de possibles poussées occasionnelles. "Alors que les variants continuent à circuler, il est important que les pays restent en alerte et mettent en place des mesures pour détecter et combattre efficacement toute recrudescence de l’infection", met en garde la Dre Moeti.